Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

VIDEO -" Contrairement aux Restos du Cœur, avec ces épiceries solidaires, j'achète, je suis client, j'existe"

-
Par , France Bleu Touraine

La ville de Tours veut aider les épiceries sociales et solidaires. Il y en a deux actuellement, une troisième pourrait bientôt ouvrir. Car depuis la crise sociale liée au Covid, les besoins en aide alimentaire auraient progressé de 15% à Tours.

Mise en rayon à l'épicerie solidaire
Mise en rayon à l'épicerie solidaire © Radio France - Cécile Bidault

Bruno Le Merre est l'un des animateurs régionaux du réseau ANDES, le premier réseau national des épiceries sociales et solidaires. Il était l'invité ce mardi matin sur France Bleu Touraine : 

"Dans ces épiceries, le bénéficiaire ne va régler que 10 à 30% de la valeur financière du produit. Ce sont des gens qui ont encore un petit peu de moyens et qui sans ces épiceries iraient frapper à la porte des Restos du Cœur. Là, c'est moins stigmatisant. Il y a toujours cet acte d'achat avec la dignité que cela représente. J'achète, je suis client, j'existe. 

Tous les bénéficiaires sont orientés par les travailleurs sociaux avec une durée d'accès à l'épicerie bien déterminée. Durant cette période, il va pouvoir faire des économies qui lui serviront à réaliser un projet personnel élaboré en amont avec le CCAS ou d'autres structures sociales. 

_Malheureusement, avec la crise liée au Covid, il y a de plus en plus de bénéficiaires_. Des gens qui tombent sous le seuil de pauvreté avec la crise et ça peut être Monsieur et Madame tout le monde. On a vu se développer ces dernières années aussi le public retraité isolé".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess