Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

VIDEO -"On demande pas le retrait de la réforme des retraites, on veut une réforme juste et solidaire" CFDT 37

-
Par , France Bleu Touraine

La CFDT réclame depuis des années cette réforme systémique. Passer à un régime universel de retraite par points. Mais pas question de demander aux Français de travailler plus longtemps. Avec l'âge d'équilibre porté à 64 ans, le gouvernement a franchi la ligne rouge. Et la CFDT manifestera ce mardi.

Bruno Carraro, l'un des représentants de la CFDT en Indre-et-Loire
Bruno Carraro, l'un des représentants de la CFDT en Indre-et-Loire © Radio France - Floriane L'Heureux

Fin des régimes spéciaux pour aboutir à un seul régime universel à points d'ici 2025 pour tous ceux qui sont nés à partir de 1975. Le gouvernement et son premier ministre ont présenté hier l'architecture de cette grande réforme des retraites. Problème, l'exécutif a également décidé de repousser l'âge d'équilibre à 64 ans pour partir à la retraite à taux plein. Et ça, la CFDT n'en voulait pas

Commencer la réforme par des mesures de pousse-mégot, en essayant de raboter à droite à gauche, c'est inacceptable. Le Conseil d'Orientation des Retraites prévoit dans les années futures un déficit du régime de 17 Mds d'euros maximum. C'est 2% du budget global de tout le système des retraites. Donc, certes, il faut faire des économies mais on ne parle pas ici d'un simple budget d'un ministère. On parle ici des retraites, de toute une vie. Est-ce qu'on ne peut pas se permettre de vivre à découvert sur ces thématiques sociétales aussi importantes ?" Bruno Carraro, CFDT 37

Bruno Carraro et la CFDT défileront donc mardi prochain pour la prochaine grande journée de mobilisation interprofessionnelle. Pas pour demander le retrait de la réforme. Mais pour demander une réforme juste et équilibrée

On ne défend pas cette réforme bec et ongles. On ne la conteste pas non plus. L'ADN de la CFDT, c'est la discussion. Appeler des salariés à perdre de l'argent pour descendre dans la rue, c'est un constat d'échec. Bien sûr qu'on va tout faire pour continuer à négocier. Après, le rapport d'intelligence ne s'oppose pas au rapport de force. Il est complémentaire". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess