Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

VIDÉO - Des travaux au barrage d'Éguzon pour augmenter la production d'énergie renouvelable

-
Par , France Bleu Berry, France Bleu Creuse

Au barrage électrique d'Éguzon, un important chantier est mené pour installer une nouvelle turbine. L'objectif est de produire plus d'électricité propre.

A l'intérieur du barrage d'Éguzon
A l'intérieur du barrage d'Éguzon © Radio France - Jérôme Collin

Ce sont de très importants travaux qui sont en cours au barrage d'Éguzon. Du 16 au 20 septembre, une partie du matériel a été acheminée par hélicoptère. Et le chantier va durer jusqu'en janvier 2020. Une quinzaine de personnes y travaillent. Ils doivent installer une nouvelle turbine.

Produire plus d'énergie verte grâce au barrage

Actuellement, le barrage d'Éguzon peut produire l'équivalent de la consommation annuelle en électricité d'une ville comme Châteauroux, soit un peu plus de 40 000 habitants. "Dans le cadre de la transition énergétique, le barrage d'Éguzon cherche aussi à augmenter sa production d'énergie verte", explique Philippe Moreau, responsable du groupement d'usine d'Éguzon. 

Jusque-là, une partie du débit de l'eau qui passait par le barrage servait uniquement à préserver l'écosystème de la rivière. C'est une obligation imposée par EDF depuis la construction du barrage en 1926. "Plutôt que de faire passer l'eau par une vanne, on va maintenant la faire passer par une turbine", ajoute Philippe Moreau. Une façon donc de produire plus. "On est toujours à la recherche de performance et d'optimisation. Il n'y a aucune conséquence par rapport à la vie piscicole ou à l'écosystème de la rivière", insiste-t-il.

Une quinzaine de personnes travaillent sur ce chantier de taille
Une quinzaine de personnes travaillent sur ce chantier de taille © Radio France - Jérôme Collin
Choix de la station

À venir dansDanssecondess