Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Économie – Social

VIDEO : quand les Fonderies du Poitou font leur pub sur YouTube !

mardi 12 mars 2019 à 16:45 Par Jules Brelaz, France Bleu Poitou

"Fonderies du Poitou cherchent repreneur" : c'est le titre d'une vidéo diffusée depuis le 9 mars sur YouTube par l'administrateur judiciaire pour trouver un sauveteur au site d'Ingrandes-sur-Vienne. "C'est bien sauf que la vidéo arrive trois semaines trop tard", regrette la CGT Fonte.

Capture d'écran de la vidéo réalisée par Alkantara
Capture d'écran de la vidéo réalisée par Alkantara -

Ingrandes-sur-Vienne, Ingrandes, France

Quatre minutes dédiées au savoir-faire des 800 salariés des Fonderies du Poitou. Diffusée depuis le 9 mars sur YouTube, la vidéo "Fonderies du Poitou cherchent repreneur" offre des prises de vues aériennes impressionnantes au-dessus d'Ingrandes-sur-Vienne et une voix off digne d'une bande-annonce hollywoodienne. 

Une vidéo "pas trop mal faite" mais qui arrive bien trop tard selon les syndicats

Pourquoi cette vidéo n'a-t-elle pas été diffusée avant le 9 mars, et surtout avant le 28 février, date limite pour le dépôt des candidatures ? La question taraude les syndicats des Fonderies du Poitou. "C'est totalement incohérent", estime Tony Clepp, délégué du personnel CGT à la Fonderie Fonte.

Cette vidéo arrive trois semaines trop tard ! On nous a mis en redressement judiciaire il y a trois semaines et l'administrateur nous glisse une vidéo à huit jours de la date butoir pour la reprise ! (Tony Clepp, CGT Fonte)

"On n'a malheureusement pas pu la diffuser plus tôt", explique l'administrateur judiciaire de la Fonderie Fonte, le cabinet Meynet basé à Lyon qui a commandé la vidéo à l'agence de communication Alkantara. Cette dernière défend toutefois l'intérêt du clip, "dans ces dossiers de redressement judiciaire, il faut faire feu de tout bois, ça s'appelle la communication de crise".

C'est une opération de la dernière chance. Bien évidemment on sait qu'il y a eu une clôture des dépôts de dossiers mais ceci dit on peut imaginer que plus il y aura de vues sur la vidéo et on peut imaginer que le tribunal de commerce nous donne un mois de plus pour peaufiner les dossiers (Sami Kahia, Alkantara)

Blocus et grève aux Fonderies 

"Opportunité/ Urgent!" précise la légende de la vidéo sur YouTube tant le temps presse pour les usines d'Ingrandes en redressement judiciaire. Les tribunaux de commerce de Lyon et Poitiers ont fixé comme date butoir les 19 mars pour la Fonderie Alu et le 21 mars pour la Fonderie Fonte

Alors qu'ils étaient trois candidats à avoir déposé une offre de reprise, l'Allemand Schrüfer, le Polonais Secko et l'Anglo-indien Liberty House, il n'en resterait plus que deux. Selon la CGT, le groupe Secko qui promettait le plus d'investissements aurait d'ores et déjà abandonné. 

Depuis le lundi 11 mars, les syndicats négocient avec les repreneurs les différentes offres. Et pour contraindre Renault, principal pourvoyeur de commandes, à s'asseoir à la table des discussions, les salariés des Fonderies ont voté lundi soir en assemblée générale le blocage des expéditions vers le constructeur automobile. Un préavis de grève a également été déposé pour ce jeudi 14 mars.