Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

VIDÉO - Grand Nancy Thermal : les architectes lèvent le voile avec de l’ancien et du moderne pour les curistes

lundi 9 juillet 2018 à 15:38 Par Thierry Colin, France Bleu Sud Lorraine

Les architectes du futur centre de cure thermale de Nancy dévoilent leur projet ce lundi. Une grande partie réservée aux curistes, autour de la piscine ronde modernisée et un espace loisir plus ludique, ouvert sur l’extérieur. Une rénovation à 117 millions d’euros avec soleil et verdure.

A terme, un hôtel et un restaurant pourraient se construire sur l’esplanade, le long du lycée Chopin, le principe a été acté par la métropole. DR Anne Démians / Nicolas Chabanne.
A terme, un hôtel et un restaurant pourraient se construire sur l’esplanade, le long du lycée Chopin, le principe a été acté par la métropole. DR Anne Démians / Nicolas Chabanne.

Nancy, France

Les deux architectes qui vont transformer Nancy Thermal dévoilent les détails de leur projet qui consiste à raser la piscine découverte Louison Bobet pour y placer une pelouse. Le bâtiment de la piscine ronde sera entouré d'un centre de cure thermale moderne avec 85 cabines de soin et 76 chambres pour loger les curistes. L'achitecte conserve les deux dômes et en ajoute un troisième en verre et en acier, tout en mettant en avant les colonnes de la galerie actuelle.

Vidéo des architectes

Le projet est signé des architectes Anne Démians et Nicolas Chabanne. Anne Démians, qui a déjà signé un bâtiment en face du port Sainte-Catherine à Nancy, dévoile dans une vidéo de synthèse impressionnante, l'intérieur et l'extérieur, de la cité thermale transformée. 

Le projet prévoit aussi de rénover l’actuelle piscine olympique couverte Nancy Thermal avec deux bassins nordiques à l’extérieur et des espaces de jeux extérieurs pour les plus jeunes, sans oublier l’indispensable toboggan géant. Le site ouvrira ses portes en 2022 pour des travaux qui commenceront en septembre 2019. L'entrepreneur spécialisé dans les thermes depuis 30 ans mises sur 2000 curistes par an les premières années mais espère 15 000 curistes annuels dans la décennie. Au total, cure, bien être et piscine de loisir devraientt totaliser 400 000 entrées annuelles selon la métropole.

25 millions d'argent public

«Il s’agit de redonner toute sa splendeur au bâtiment historique en juxtaposant une autre écriture beaucoup plus contemporaine»assure l’architecte, Anne Démians, qui a conçu, le siège régional de Bouygue à Nancy. «Notre contrainte c’était de redonner un rapport plus fusionnel avec le parc Sainte-Marie. J’ai également conçu un dôme et un autre grand bassin qui viendra accueillir toute la partie médicale : l’ensemble doit être assez  aérien, léger, et de taille identique mais pas supérieur au dôme historique». 

«Il s’agit de redonner toute sa splendeur au bâtiment historique en juxtaposant une autre écriture beaucoup plus contemporaine» explique l'architecte, Anne Démians.

C’est le projet immobilier économique le plus important, et sans doute le plus visible du mandat des conseillers communautaires de la métropole du Grand Nancy emmenés par André Rossinot, avec 25 millions d’argent public posés sur la table pour un site offert à un investisseur privé, Valvital qui se présente comme le 2ème groupe thermal français avec 57 000 curistes accueillis chaque année dans 11 établissements thermaux dont Lons-le-Saunier, Bourbonne-les-bains et Aix-les-Bains. Valvital a emporté l’appel d’offre devant le groupe Vinci, et c'est le principal investisseur avec un projet chiffré à 117 millions d’euros TTC avec une concession de l'ensemble du site de 30 0000 mètres carrés sur 30 ans. 

Un projet à 117 millions TTC dont 25 millions d’argent public. DR Anne Démians / Nicolas Chabanne.  - Aucun(e)
Un projet à 117 millions TTC dont 25 millions d’argent public. DR Anne Démians / Nicolas Chabanne.

Dès la mise en service du site, la métropole du Grand Nancy versera 2,26 millions d’euros chaque année au gestionnaire et attend des tarifs maîtrisés pour l’accès à l’espace loisir de la piscine dont le prix de l’entrée sera de 6 euros pour les habitants du Grand Nancy qui détaille les futurs tarifs sur son site. 

Un deuxième hôtel en option

Les élus de la métropole tablent sur 250 équivalents temps plein avec des hébergements (76 chambres) et un service de restauration dans le bâtiment principal entourant la piscine ronde. Par ailleurs, le projet prévoit, dans un deuxième temps, la construction par Valvital d’un autre hôtel et d’un autre restaurant sur une partie de l’esplanade, le long du lycée Chopin. Une option votée en Conseil de communauté mais qui devra passer à nouveau devant les élus avec une étude exhaustive des conditions, techniques, financières et juridique de programme immobilier d’accompagnement. Le site comptera, à terme, 450 places de parking qui devraient être payantes.

 Le projet présenté par les architectes devrait voir le jour en 2022. DR Anne Démians / Nicolas Chabanne.  - Aucun(e)
Le projet présenté par les architectes devrait voir le jour en 2022. DR Anne Démians / Nicolas Chabanne.