Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social DOSSIER : General Electric dans le Territoire de Belfort

VIDÉO - Jean-Luc Mélenchon samedi à Belfort pour manifester aux côtés des salariés de General Electric

Le leader de la France Insoumise, Jean-Luc Mélenchon, annonce ce mardi dans une vidéo, qu’il participera samedi 22 juin à la grande manifestation de soutien aux salariés de General Electric, touchés par un plan social.

Le chef de file de la France Insoumise, Jean-Luc Mélenchon.
Le chef de file de la France Insoumise, Jean-Luc Mélenchon. © Maxppp - Maxppp

Belfort, France

« Samedi, il faut être sur le terrain, il faut être avec les gens qui se battent, les élus, la population, les salariés (…) Alstom Belfort est notre honneur commun, je me trouverai dans la manifestation », déclare Jean-Luc Mélenchon, le chef de file de la France Insoumise, ce mardi dans une vidéo de 7 minutes publiée sur ses réseaux sociaux.

« Alstom (dont la branche énergie a été rachetée par General Electric en 2015 NDLR) fait partie du patrimoine culturel, scientifique et technique de cette partie de l’Est de la France », déclare Jean-Luc Mélenchon, qui voit dans ce plan social « un grave coup porté contre un savoir-faire de tout le pays, depuis des années ».

La fermeture d’Alstom Belfort est le scandale de trop"

Evoquant le rachat d’Alstom par General Electric, Jean-Luc Mélenchon accuse Emmanuel Macron (à l’époque ministre de l’économie) d’avoir « accepté cette vente suspecte dans des conditions » qu’il avait « dénoncées », rappelant qu’il s’était prononcé « pour la nationalisation partielle ». « La fermeture d’Alstom Belfort est en quelque sorte le scandale de trop, c’est ruiner une région (…) et mettre à terre un fleuron de l’industrie française, parce qu’il a été vendu, trahi, abandonné aux mains de actionnaires », conclut Jean-Luc Mélenchon.

Les élus locaux et l’intersyndicale GE de Belfort ont appelé à un grand rassemblement de soutien ce samedi 22 juin, à Belfort. Le cortège partira à 14h de la Maison du peuple de Belfort et se rendra jusqu’à la Préfecture où une délégation sera reçue par la Préfète du Territoire de Belfort, Sophie Elizéon.