Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La relance éco, France Bleu à l’heure du déconfinement

VIDÉO - La relance éco : le petit train à vapeur des Cévennes redémarre entre Anduze et Saint-Jean-du-Gard

-
Par , France Bleu Gard Lozère

La relance éco du petit train à vapeur des Cévennes. Après plus de trois mois d'interruption à cause de l'épidémie de Covid-19, la saison redémarre au TVC. Une saison, marquée quelques difficultés, qui reste soumise aux résultats de l'affluence estivale.

Yannick Plantier, un mécano du TVC déconfiné.
Yannick Plantier, un mécano du TVC déconfiné. © Radio France - Ludovic Labastrou

Le retour du petit train des Cévennes, c'est ce lundi au départ de la gare d'Anduze. 13 kilomètres magiques en passant par la Bambouseraie pour rejoindre Saint-Jean-du-Gard. La saison devait débuter début avril, la Covid est passée par là, elle a pris plus de trois mois de retard. Elle restera comme une saison à part tant les incertitudes pèsent sur ses résultats.

Moitié moins de personnel, moins de public

Le train à vapeur des Cévennes qui "tourne" habituellement avec une quarantaine de salariés ne fonctionnera, cette saison qu'avec la moitié des effectifs. De coutume, aux alentours des 130.000 personnes empruntent cette  ligne magique dans le "cœur battant des Cévennes". Entre 30.000 et 40.000 moins à cause du coronavirus Conséquence : 500.000 euros sur les 2,5 millions prévisionnels sont déjà manquants.

À toute vapeur quand même

Pas question de baisser les bras, après tout les deux mois d'été (80% du chiffre d'affaires) pourraient apporter leurs lots de surprises. Optimisme mesuré par des réservations (notamment des autocaristes) dès "plus légères". Si à Saint-Jean-du-Gard et Anduze, on constate l'affluence, notamment les jours de marché, combien grimperont dans les voitures aérées du TVC ? S'ils n'étaient pas au rendez-vous, "l'hiver sera rude, non pas tant en termes de température", mais financièrement.

Le triangle d'or du tourisme cévenol

Ils étaient nombreux à s’inquiéter d'un redémarrage qui s'est fait attendre. Des "impératifs de rentabilité tout de même". Pas de coup de sifflet dans le triangle d'or du tourisme cévenol, un manque certain alors que d'autres ont repris plus tôt. Maison rouge à Saint-Jean-du-Gard ou la Bambouseraie à Générargues, autant d'acteurs majeurs de l'activité économique qui "ruisselle" sur l'ensemble du bassin.

Stéphane Schneider, co directeur du TVC.

Une partie de l'équipe du TVC fin prête à vous accueillir.
Une partie de l'équipe du TVC fin prête à vous accueillir. © Radio France - Ludovic Labastrou
Choix de la station

À venir dansDanssecondess