Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

VIDÉO : la ville de Nîmes communique son soutien aux commerçants du centre-ville

-
Par , France Bleu Gard Lozère

La ville de Nîmes invite les nîmoises et les nîmois à faire leurs achats de Noël en centre-ville. Et ce dans le cadre d'un éventuel "déconfinement" à la fin de la semaine prochaine. Une campagne de communication sur les réseaux sociaux et par voie d'affiches.

Valentine Wolber et Jean-Paul Fournier visitent les commerçants de la rue Régale.
Valentine Wolber et Jean-Paul Fournier visitent les commerçants de la rue Régale. © Radio France - Ludovic Labastrou

Dans le cadre d'une éventuelle ouverture des commerces (à l'exclusion des bars et des restaurants) en fin de semaine prochaine, la ville de Nîmes lance "A vos côtés", une campagne de communication pour rappeler aux Nîmois que les professionnels du secteur dit non-essentiel se sont adaptés et que beaucoup poursuivent leurs activités en respectant les règles sanitaires. 

La municipalité appelle les nîmois à consommer en centre-ville

Une façon de les soutenir à l'approche de la fin ou du relâchement du confinement. La ville de Nîmes les appelle à privilégier ces commerces de proximité pour leurs achats de fin d'année. Une campagne lancée ce vendredi sur tout les réseaux sociaux et d'affiches (à partir du 1er décembre) avec les visages de ces commerçants qui proposent (dans tous les domaines) du click and collect ou des livraisons à domicile.

Beaucoup risquent de ne pas passer l'hiver

Après un confinement au printemps, interrompu par une saison estivale "correcte", la deuxième vague de fermetures risque d'être plus terrible. "Nous comprenons les enjeux sanitaires, mais ne pas ouvrir à Noël serait une catastrophe" dit Vincent Teissier, le libraire de la rue Régale. Des propos approuvés par Katy Delmas, elle tient depuis plus de 20 ans une boutique un peu plus haut dans cette même rue. "_Si on a Noël, ça ira, mais beaucoup, je le crains, risquent de ne pas passer l'hive_r".

Vincent Teissier, libraire rue Régale à Nîmes.

Katy Delmas, Paloma, rue Régale à Nîmes.

Les commerçants nîmois se battent, ils ont du courage

Le maire de Nîmes, Jean-Paul Fournier, compte lui aussi, sur une bonne nouvelle en fin de semaine prochaine. La ville a d'ailleurs prévu, outre sa campagne de communication, de lancer à suivre ses animations de Noël. En outre, soumis à l'approbation du conseil municipal de ce samedi, 500.000€ investis en faveur du commerce local. L'exonération des redevances de l'occupation du domaine public (bar/Terrasses/Restaurants) jusqu'au 30 Juin 2021. Ainsi que la suspension des loyers perçus par la ville pour les établissements fermés pour la durée du 2nd confinement.

Jean-Paul Fournier, maire de Nîmes.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess