Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

VIDÉO - Le maire de Blagnac lance un appel à l’Etat pour renationaliser l’aéroport de Toulouse

-
Par , France Bleu Occitanie

Après l’annulation par la justice administrative de la vente de l’aéroport de Toulouse Blagnac, le maire de Blagnac Joseph Carles demande ce jeudi à l’Etat de reprendre la main pour annuler la privatisation de l’aéroport et le remettre en gestion publique.

L'aéroport de Toulouse-Blagnac avait été privatisé il y a quatre ans
L'aéroport de Toulouse-Blagnac avait été privatisé il y a quatre ans © Maxppp - XAVIER DE FENOYL

Après la décision de la justice administrative cette semaine qui annule la procédure de mise en vente de l'aéroport de Toulouse Blagnac pour non-respect du cahier des charges, le maire de Blagnac Joseph Carles lance ce jeudi un appel sur France Bleu Occitanie pour renationaliser l'aéroport cédé il y a quatre ans au consortium chinois Casil-Europe.

Je pense que c’est une opportunité pour l’Etat de rattraper une absurdité stratégique qu’a été la privatisation de l’aéroport.

"Rien n’est joué, mais j’espère que l’Etat ne va pas se pourvoir en cassation, et qu’il va au contraire en profiter pour ça. D’autant que les Chinois sont prêts à revendre. Quelque chose qu’ils ont acheté 300 millions il y a quatre ans, ils sont prêts à le revendre 500 millions au bout de quatre ans, c’est pas mal comme plus-value !", fait remarquer l'élu.

Une cagnotte comme pour Notre-Dame

"Il faut que l’Etat sorte 300 millions", poursuit Joseph Carles. "D’abord il va falloir que les Chinois rendent 30 millions de dividendes qui sont perçus, mais l’Etat devra sortir 300 millions. Mais aujourd’hui, quand je vois qu’en deux jours on est capable de mobiliser un milliard d’euros pour Notre-Dame, ça parait assez dérisoire de dire 300 millions pour un aéroport comme celui de Toulouse-Blagnac."

Les chinois n’ont pris que les dividendes

Le Maire de Blagnac estime que "les Chinois n’ont pas investi un seul euro dans l’aéroport, c’est l’auto financement et l’emprunt qui ont permis à l’aéroport de décoller, ils n’ont rien apporté à l’aéroport". Joseph Carles lance un appel à l’Etat à aux Toulousains : "Après tout, les habitants de la Métropole toulousaine pourraient aussi souscrire au financement de l’aéroport, c’est leur aéroport, tout le monde l’utilise, c’est un bien commun. Ce serait pas mal si on pouvait lancer une souscription pour dire à l’Etat, on a trouvé un moyen de racheter vos actions."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess