Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

VIDÉO - Les 132 lettres de licenciement de Lauak au Pays Basque envoyées

-
Par , , France Bleu Pays Basque

Invité de France Bleu Pays Basque ce lundi 30 novembre, Mikel Charritton, pour sa première déclaration publique après l'annonce, défend le plan de licenciement du principal sous-traitant aéronautique basque : "Un crève-cœur". Il explique aussi son soutien aux changements à l'Aviron Bayonnais Rugby.

Mikel Charritton s'explique pour la première fois publiquement sur les choix du groupe Lauak
Mikel Charritton s'explique pour la première fois publiquement sur les choix du groupe Lauak © Radio France - Iban Etxezaharreta

Le sous-traitant aéronautique basque Lauak supprime 200 emplois en France. _"_Le plan de licenciement a été homologué par l'Etat" appuie Mikel Charritton, directeur général, invité de France Bleu Pays Basque ce lundi 30 novembre à 8h15. Ce sera près du quart des effectifs du groupe Lauak en France, sur Hasparren et l'Isle Jourdain (Occitanie). 

Et il ne pouvait en être autrement. "L'activité partielle longue durée n'aurait pas été la bonne solution", poursuit Mikel Charritton, car dans l'aéronautique "l'activité d'avant Covid ne sera pas atteinte avant 2024-2025". Or, précise le dirigeant, l'activité partielle n'est soutenue par l'Etat que pendant deux ans. 

En outre, sur les 15 milliards d'euros débloqués par le gouvernement pour aider le secteur, "seule une infime partie est destinée aux sous-traitants", ajoute Mikel Charritton, qui se défend d'un climat de terreur au sein de l'entreprise comme l'en accusent plusieurs organisations syndicales. Au contraire, dit-il, "il règne un très bon climat social, un très bon climat de confiance", et c'est pour cela selon lui qu'il n'y a jamais eu de section syndicale montée dans l'entreprise.

Mikel Charritton est également revenu sur son soutien au projet de changement de gouvernance au sein de l'Aviron Bayonnais Rugby Pro, dont Lauak est un des actionnaires et partenaires principaux, qui sera mis au vote lors de l'Assemblée Générale du club le mercredi 2 décembre.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess