Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

VIDEO - Périgueux : les Insoumis organisent une casserolade devant la permanence du député REM

samedi 30 septembre 2017 à 12:39 Par Benjamin Fontaine, France Bleu Périgord

Invités à faire du bruit contre la réforme du code du travail, les militants de la France Insoumise ont organisé une casserolade devant la permanence du député Philippe Chassaing ce samedi 30 septembre. L'élu de la République en Marche n'était pas là.

Les militants ont donné de la voix et fait du bruit devant la permanence du député.
Les militants ont donné de la voix et fait du bruit devant la permanence du député. © Radio France - Benjamin Fontaine

L'appel avait été lancé par Jean-Luc Mélenchon après le rassemblement du 23 septembre à Paris. Invités à faire du bruit avec des casseroles pour protester contre les ordonnances qui vont réformer le code du travail, les militants périgourdins de la France Insoumise ont répondu à l'appel. Ce samedi 30 septembre, ils étaient une trentaine devant la permanence du député La République en Marche, Philippe Chassaing.

Armés de casseroles, de marmites, de cuillères et de bâtons en bois, les Insoumis ont fait du bruit pendant plus d'une demi-heure devant la permanence tout juste inaugurée mais encore bien vide. "Philippe Chassaing nous ne l'avons jamais entendu à l'Assemblée. Il a le petit doigt sur la couture alors que nos députés eux ont des propositions à faire mais ils sont totalement inaudibles," déplore Tatou, une retraitée. Face aux accusations du ministre de l'Intérieur qui a reproché à Jean-Luc Mélenchon d'utiliser les vieilles méthodes de l'extrême-droite, Tatou répond : "la vraie violence elle ne se situe pas avec une casserole mais c'est la régression. On ne veut pas que nos enfants vivent au XIXe siècle. Je m'inquiète pour la retraite de mes enfants."

"Une casse sociale jamais vue" - Jean-Michel Cherbéro

Mégaphone en main, les militants de la France Insoumise ont passé en revue tous leurs motifs de colère et de revendication. La baisse de pouvoir d'achat des retraités, la suppression de l'impôt sur la fortune, l'application du traité CETA. S'ajoutent à cela des dossiers plus locaux comme la fin des éditions locales de France 3 Périgords ou les suppressions de postes aux ateliers SNCF du Toulon. "C'est une casse sociale globale. A ce niveau-là c'est du jamais vu," conclut Jean-Michel Cherbéro.