Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

VIDÉO - Quand le tournage de la série télé Capitaine Marleau sauve les commerces du village Saint-Félicien

Par

Alors que l'Ardéchoise a été annulée pour cause de Covid-19, plusieurs établissements de la commune ont pu garder la tête hors de l'eau grâce à l'équipe de la série télé Capitaine Marleau. Une cinquantaine de personnes passent un mois dans ce secteur du Nord Ardèche, à l'occasion du tournage.

L'annulation de la course cyclotouriste l'Ardéchoise à cause de l'épidémie de coronavirus , a été vécue comme un coup de tonnerre pour les commerces de Saint-Félicien, en Ardèche. En une semaine, au mois de juin, ils réalisent une part importante de leur chiffre d'affaires de l'année. Certains établissements, déjà fermés pendant deux ou trois mois, pendant le confinement, ont bien cru qu'ils ne s'en relèveraient pas, mais c'était sans compter sur le tournage de la série télé à succès de France 3, Capitaine Marleau , réalisé par Josée Dayan, avec Corinne Masiero. L'histoire de cette enquêtrice de la gendarmerie, au fort caractère mais au grand cœur et au flair infaillible, se déroule ce coup-ci dans ce secteur de l'Ardèche.

Publicité
Logo France Bleu
loading

Cinquante personnes à héberger

L'équipe du tournage, ça représente une cinquantaine de personnes. Certaines seront restées trois semaines en Nord Ardèche, d'autres arrivées plus tôt, y auront passé cinq. 

L'hôtel Le Félicien aurait eu du mal à dépasser la crise du coronavirus, sans l'arrivée de l'équipe de tournage de Capitaine Marleau. © Radio France - Florence Gotschaux

"Ça a permis d'aider les commerçants du village et des alentours, qui respirent un peu mieux, je ne vous le cache pas", assure le maire de Saint-Félicien, Yann Eyssautier, soulagé par cet événement inespéré. Une aubaine pour l'hôtel-restaurant Le Félicien, à Saint-Félicien. "Ça nous a permis d'être complet fin juin, et de faire un bon mois de juillet. 80% de nos chambres sont réservées par l'équipe de tournage", explique Bernard Decorps, le gérant.

loading

Une bouffée d'air plus que bienvenue aussi pour Franck Bonnard, le gérant du camping de la commune, le Domaine de Pierrageais. "Il fallait ça pour qu'on puisse passer un été sans trop de complications__. Surtout vu le contexte. J'ai trois chalets loués par des membres de l'équipe et un autre qui a un emplacement pour son camping-car. Ça nous a permis de garder la tête hors de l'eau". 

Le camping du Domaine de Pierrageais à Saint-Félicien, loue trois de ses chalets à des membres de l'équipe de tournage. © Radio France - Florence Gotschaux

L'intrigue

Le tournage se déroule à Saint-Félicien, Saint-Victor, Deyras, Lamastre... Corinne Masiero, alias Capitaine Marleau tente, une nouvelle fois, de résoudre un meurtre. Celui d'un conducteur de train à vapeur. "Il y a 5 ans, il est responsable d'un accident. Le neveu du prêtre du village est décédé et tout le monde garde de la rancœur à l'encontre du conducteur. Mais ça ne l'empêche pas de revenir et de créer un petit train touristique, explique Jean-Christophe Cardineau, le directeur de production. Et la veille de l'inauguration, il est tué. Par qui? Mystère. C'est là que Capitaine Marleau arrive". 

Le train de l'Ardèche comme décor

Et c'est le Train de l'Ardèche qui a fait pencher la balance pour le choix du lieu du tournage. "Le Mastrou était le train idéal, de part son esthétique, de part les paysages qu'il traverse... et aussi parce qu'il est autonome sur sa ligne. On n'a pas affaire à la SNCF, ce qui rendait les choses plus compliquées, surtout en période de Covid-19", assure Jean-Christophe Cardineau.

Installation pour tourner une scène entre Olivier Gourmet et Anouk Grinbert. © Radio France - Florence Gotschaux

Parmi les guest stars (car c'est le principe de la série), l'acteur Olivier Gourmet, mais aussi la comédienne Anouk Grinberg, ou encore la chanteuse Jeanne Cherhal.

"Un beau coup de projecteur sur la région", estime Damien Mathieu, le responsable de l'agence de Saint-Félicien pour l'office de tourisme Ardèche Hermitage. "D'autant que l'intrigue tourne autour du tourisme et que l'épisode sera diffusé au printemps prochain : juste avant la saison estivale". De quoi donner envie aux touristes de venir passer leurs vacances dans le secteur. Les retombées économiques sont attendues donc aussi après la diffusion de Capitaine Marleau (et de ses rediffusions, qui font toujours de bonne audiences). Le tournage s'achève à la fin de la semaine dans le nord-Ardèche.

Un vrai-faux véhicule de gendarmes. Mais Capitaine Marleau roule toujours dans sa vieille Jeep. © Radio France - Florence Gotschaux

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu