Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

VIDÉO - Renaissance de Celles, le village sauvé des eaux du Salagou

-
Par , France Bleu Hérault, France Bleu

Le village de Celles (Hérault) va renaître en septembre 2019 avec l'accueil de ses nouveaux habitants. Situé sur les bords du lac Salagou, le village avait été évacué il y a 50 ans.

Celles, France

Au nord du lac du Salagou, se dresse le village de Celles (Hérault). Il a été vidé de ses habitants en septembre 1969, lors de la mise en eau du barrage du Salagou. Cinquante ans plus tard, c’est une renaissance pour ce village, longtemps vidé et dépeuplé : de nouveaux habitants vont venir s’y installer. Le 13 septembre, ils signeront le bail de leur logement. Les déménagements auront lieu dans les deux prochaines années.

À la fin des années 50, la crise viticole impose la création d’une réserve d’eau pour diversifier et irriguer les cultures de la basse-vallée de l’Hérault. En 1963, la construction d'un barrage commence sur le Salagou. La mise en eau de la vallée doit se faire en deux temps : 139 mètres puis 150 mètres. Érigé à 143 mètres, Celles devait donc disparaître sous les eaux.

En 1969, c’est la mise en eau de la vallée et le départ des dernières familles expropriées de Celles. Tour à tour, les maisons sont pillées, fenêtres et portes, poutres et tuiles sont volées comme matériaux de construction.

Mais dès le départ, des habitants se battent pour la sauvegarde du village. L’ancien maire, Henri Goudal le racontait : "Nous sommes restés une dizaine, on s'est compté sur les doigts des deux mains. C'était un peu l'histoire du pot de fer et du pot de terre".

Sauvegarde du village

Durant de nombreuses années, l'ancien chevrier est le seul habitant du village. Surnommé "Bichette", il s’y installe à la retraite et en devient le gardien. Entre 1985 et 1988, le secrétariat de mairie et l’église sont réhabilités. En 1990, le Conseil d’État valide le maintien de la commune et un an plus tard, la place du village est aménagée.

En 1996, le département décide de conserver la côte de 139 mètres, le village de Celles ne sera donc jamais submergé. Des festivals sont organisés l’été pour attirer l’attention sur l’état de délabrement des maisons et des bâtiments. En janvier 2002, la mairie présente un projet de réhabilitation du village au département de l’Hérault, qui reste encore propriétaire des lieux.

La renaissance, 50 ans plus tard

En 2010, le département cède la totalité des bâtiments et terrains à la commune. C’est un cas unique en France. Joëlle Goudal, fille de l’ancien maire, oeuvre au centre de ce projet pour la sauvegarde du village : "On aimerait que le village devienne un village habité à l’année".

Des ateliers sont organisés pour la réhabilitation du village. Un Plan Local d’Urbanisme est lancé. Depuis 2014, le Conseil municipal, constitué de sept élues, est exclusivement féminin et c’est également le seul de France. À sa tête, Joëlle Goudal qui a succédé à son père depuis 1995.

Le projet de repopulation du village est basé sur deux conditions. Il faut habiter sur place avec sa famille à l’année et qu'un membre au moins du foyer y crée ou y déplace son activité professionnelle. La municipalité veut également assurer une mixité sociale, une vie économique durable et proscrire la spéculation immobilière.

Cinquante ans après l'évacuation du village, des habitants vont revenir s'installer à Celles. Le 13 septembre 2019, ils signeront le bail officiel de leur logement.

Choix de la station

France Bleu