Économie – Social

VIDEOS « Le centre commercial Muse sera prêt pour le 25 octobre 2017 »

Par François Pelleray, France Bleu Lorraine Nord mardi 29 novembre 2016 à 18:49

Muse à Metz dévoile son chantier.
Muse à Metz dévoile son chantier. © Radio France - François Pelleray

A onze mois de son ouverture, le centre commercial Muse à Metz ouvre ses coulisses du chantier. Les travaux sont dans les temps pour ouvrir le 25 octobre 2017. 85% de sa surface est commercialisé.

La Moselle-est a son projet de centre commercial à Farébersviller avec B'est, le sillon lorrain a le sien avec Muse, derrière le centre Pompidou à Metz. C'est même le plus gros projet (hors travaux publics) de France avec un budget de 380 millions d'euros TTC, uniquement en fonds privés.

Muse a ouvert son chantier à onze mois de son lancement, prévue le 25 octobre 2017. Il y aura autour de 120 enseignes avec des locomotives comme Carrefour Market et les vêtements à petit prix Primark.

La visite du chantier offre deux kilomètres de marche. Il y a deux entrées, l'une en face du centre Pompidou et l'autre à l'opposé, 300 mètres plus loin. Oui parce que Muse mesure 300 mètres de long sur 100 mètres de large. Sur le chemin, on croise environ 500 ouvriers, sept grues. Il y a encore 150 passages de camions par jour.

Du gris et du beige pour faire moins peur dans le parking souterrain

Le parking en sous-sol offre 1235 places dont 750 pour les clients, les autres pour les habitants des logements au-dessus. Le beige et le gris clairs ont été choisis car ces couleurs feront baisser la peur associée aux parkings souterrains. On pourra stationner une heure et demi gratuitement à condition d'avoir fait 20 euros d'achats. Sinon, ce seront les même prix qu'au parking Pompidou.

En sous-sol également, il y aura le supermarché Carrefour Market, puis dans les deux niveaux au-dessus, les boutiques. 113 actuellement se sont engagées, il reste 15% de surfaces à commercialiser. Les marques les plus « chics » se trouveront en face du centre Pompidou, comme Zadig et Voltaire. Alors que l'enseigne populaire Primarck se trouvera à l'opposé. "Des clients sont prêts à faire deux heures de route pour y acheter des vêtements pas chers" indique un responsable de la société Apsys, concepteur du projet.

Pas en concurrence avec le centre-ville - Gaël Jungbluth, directeur du projet Muse

Pour rassurer les commerçants du centre-ville, le concepteur garantit à 90% qu'il n'y aura pas les mêmes enseignes. De son côté, le maire de Metz Dominique Gros n'est pas inquiet pour les commerçants du centre historique. « Regardez : un vendeur de chapeau a fermé, mais une boutique de meringues s'est installée, et on fait la queue dans la rue pour manger des meringues ».

Est-ce que Muse va porter un coup sévère aux commerçants du centre-ville de Metz ? Le maire Dominique Gros répond aux critiques.

Partager sur :