Infos

Vienne : les buralistes râlent contre l'arrivée des paquets neutres

Par Maxime Bacquié, France Bleu Isère lundi 17 octobre 2016 à 9:25

Tous les paquets de cigarettes seront identiques à partir du 1er janvier 2017
Tous les paquets de cigarettes seront identiques à partir du 1er janvier 2017 © Radio France - Maxime Bacquié

Ils sont verts olives, avec des photos choquantes bien visibles, les paquets de cigarettes neutres arrivent dans les bars-tabac. C'est une mesure phare de la loi santé de Marisol Touraine et ils font déjà râler les buralistes viennois.

Trois mois après les paquets de tabac à rouler, c'est au tour des paquets de cigarettes neutres d'arriver chez vos buralistes. Le vert olive va progressivement prendre le dessus sur les autres couleurs. Les buralistes ont jusqu'au 1er janvier 2017 pour changer tous les paquets normaux par des paquets neutres, kakis, uniformes, avec des marques inscrites en petit sous des photos choquantes bien visibles. C'est une des mesures phares de la loi santé de Marisol Touraine, pour réduire la consommation de cigarettes.

"On n'arrive plus à distinguer les différentes marques", une gérante de bar-tabac

A Vienne, en Isère, les buralistes râlent déjà des conséquences de ces paquets neutres. "On n'arrive plus à distinguer les différentes marques," assure Marie, gérante d'un bar-tabac, dans le centre de Vienne. Elle n'a pour l'instant que quelques paquets neutres et elle attend avec appréhension le début d'année 2017. "On ne va pas s'y retrouver, ça va faire perdre du temps à tout le monde. En plus ça ne fera pas reculer les fumeurs, ça fait 20 ans que je suis buraliste, tout ce qui a déjà été fait n'a jamais rien changé."

Ce bar-tabac du centre de Vienne vient de recevoir ses premiers paquets neutres.  - Radio France
Ce bar-tabac du centre de Vienne vient de recevoir ses premiers paquets neutres. © Radio France - Maxime Bacquié

Pour éviter de perdre du temps, Axel, un jeune buraliste viennois, a déjà anticipé l'arrivée massive de ces paquets neutres. "Depuis un an, je ne change pas les marques de place sur mon étal. Comme ça je saurais où aller les chercher quand tous les paquets seront identiques." Il avait envisagé investir dans un promontoire électronique, avec les marques des cigarettes qui clignotent, mais il a vite renoncer quand il a vu le prix. "Il faut compter 6 000 euros par mètre, et mon étal fait 4 mètres. Vous faîtes le calcul, je n'ai pas 24 000 euros à dépenser malheureusement."

"Il n'y a que si le paquet passe à 10 euros que ça me fera réfléchir", un fumeur

Les fumeurs non plus ne sont pas convaincus. Accoudé au comptoir d'un bar-tabac viennois, un paquet de cigarette à la main, José s'emporte quand on lui demande son avis. "C'est hypocrite et politique! Il n'y a que le prix qui peut faire réfléchir, pas la couleur du paquet. Je suis retraité, alors si le paquet passe à 10 euros, là oui ça peut me faire arrêter de fumer."

Partager sur :