Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Vierzon : il rachète une discothèque, mais ne décroche aucune aide !

-
Par , France Bleu Berry

Les discothèques seront sans doute les derniers commerces à rouvrir en France. Peut-être pas avant l'été prochain... L'Etat a débloqué des aides spécifiques pour ce secteur. Elles peuvent aller jusqu'à 15 000 euros par mois. A Vierzon, le gérant du Patio n'a encore rien touché.

Stéphane Danetto (à gauche) a racheté le Patio à Rabah Darfilal. Tous deux sont encore associés.
Stéphane Danetto (à gauche) a racheté le Patio à Rabah Darfilal. Tous deux sont encore associés. © Radio France - Michel Benoit

Stéphane Danetto est particulièrement touché par cette crise car il a racheté le fonds de commerce mi-mars, au tout début du confinement. Il est donc propriétaire d'une discothèque qu'il n'a encore jamais pu ouvrir. Pour ne rien arranger, les aides auxquelles il prétend ne sont pas débloquées, sans qu'il comprenne vraiment pourquoi. 

Voir cette grande salle vide, elle peut pourtant accueillir plus de 300 personnes, Stéphane Danetto en pleurerait presque. D'autant qu'il doit honorer ses engagements notamment auprès de la banque, même si le propriétaire des murs se montre conciliant : " Chaque mois, je rembourse un crédit en sachant que rien ne rentre. Ah ça, on peut dire, que j'ai le nez pour les affaires. Franchement, qui aurait cru en début d'année que la crise durerait aussi longtemps ?" 

La grande salle du Patio, qui deviendra le Temple,  reste désespérément vide
La grande salle du Patio, qui deviendra le Temple, reste désespérément vide © Radio France - Michel Benoit

Stéphane puise donc dans ses économies. Il aurait aimé organiser des thés dansants, pour faire rentrer un peu de trésorerie ... mais il ne le peut pas : " Je voulais relancer le bal guinguette, le dimanche après-midi, pour une clientèle plus âgée. C'est une clientèle assez  "sage". J'aurais mis en place le protocole sanitaire nécessaire. La ville de Vierzon n'était pas contre mais la préfecture ne veut rien savoir. Elle se réfère juste aux décrets. Mais écoutez, on est juste en train de crever la dalle. Je voudrais juste ouvrir ponctuellement mais on me rétorque je suis classé en discothèque. Pourtant, les cours de danse ont rouvert en France. J'argumente, mais rien n'y fait. Je n'ai pas le droit parce que je suis classé en catégorie P. " Le fameux numéro de Siret qui décide de tout... 

Quand rouvrira le Patio, rebaptisé bientôt "Le Temple " ?
Quand rouvrira le Patio, rebaptisé bientôt "Le Temple " ? © Radio France - Michel Benoit

Stéphane se bat en outre depuis des mois pour obtenir l'aide promise aux patrons de discothèque, mais ça coince : " Je vais régulièrement aux impôts pour faire avancer mon dossier. Eux-mêmes me disent qu'ils ne comprennent pas pourquoi ça n'avance pas. J'ai droit à 10.000 euros par mois. C'est un dû. Je ne demande pas l'aumône, juste qu'on me verse ce qu'on m'a promis.  J'ai racheté la société et je peux donc justifier de la baisse de chiffre d'affaires par rapport à l'année précédente." Pour garder espoir, Stéphane allume régulièrement un cierge à l'église Notre Dame de Vierzon...

Choix de la station

À venir dansDanssecondess