Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Vierzon : le leader des monnaies virtuelles, Ledger, investit dans du dur

lundi 8 octobre 2018 à 7:31 Par Michel Benoît, France Bleu Berry

Mieux qu'une start up, on appelle cela une licorne dans le langage économique... Ledger vient de poser la première pierre de ses nouveaux locaux (Ledger Plex) à Vierzon.

Eric Larchevêque, président de Ledger
Eric Larchevêque, président de Ledger © Radio France - Michel Benoit

Vierzon, France

Licorne car l'entreprise incarne d'énormes espoirs en matière de cryptomonnaies ( vous savez le bitcoin notamment). Ledger est leader mondial dans ce domaine grâce à ses applications sécurisées. La société loue depuis quatre ans des locaux à Vierzon. Elle fait donc le grand saut aujourd'hui : elle investit 8 millions d'euros dans ces nouveaux locaux de 3.600 m2, situés à l'Orée de Sologne. 

Le Ledger Plex devrait être terminé en septembre 2019 - Radio France
Le Ledger Plex devrait être terminé en septembre 2019 © Radio France - Michel Benoit

 Ledger prévoit d'embaucher une centaine de personnes à Vierzon sur trois ans. Elles s'ajouteront aux 43 qui y travaillent déjà. Toute la production se fera à Vierzon (au lieu de la Chine aujourd'hui). Pour Eric Larchevêque, président de Ledger, produire en France est tout à fait viable sur le plan économique : " Ledger conçoit et commercialise des coffres numériques, on en a vendu 1 million l'an dernier (le fameux Nano S). On croit à la réindustrialisation de la France. En fabricant en France, on paiera moins de taxes de douanes, on pourra mieux suivre notre fabrication. Certes, le coût du travail est plus élevé, mais on va miser sur  la semi automatisation. On sera plus efficace. On fera des économies sur l'import/export. On gagnera en flexibilité et on sera compétitif. On prévoit de produire un million de coffres-forts numérique à Vierzon quand le Ledger Plex sera opérationnel à partir de fin 2019/ debut 2020." 

Le Nano S de Ledger qui a fait la renommée de la société dans le monde. - Radio France
Le Nano S de Ledger qui a fait la renommée de la société dans le monde. © Radio France - Michel Benoit

  Vierzon deviendra le point névralgique de l'entreprise avec la présence également d'ingénieurs et de toute la partie logistique. Ledger est également présent à Paris, San Francisco, New-York et Hong-Kong. La société  sortira début 2019, un nouveau coffre-fort numérique destiné aux banquiers et aux entreprises : le Vault  : " Nous avons ouvert des bureaux à New-York et Hong-Kong pour être plus proche de nos clients, type banques et institutions financières. Ce sont des technologies qui vont leur permettre d'investir des centaines de millions de dollars en cryptomonnaies tout en sécurisant ces investissements. Il y a eu une bulle spéculative l'année dernière qui a déjà éclaté, mais l'avenir s'annonce serein. Il y a plus de 200 milliards d'actifs dans le monde entier qui sont gérés par ces cryptomonnaies. A voir tous les investissements réalisés par les entreprises dans ce secteur, les années à venir seront effectivement très importantes pour le block chain et les cryptomonnaies." Pour financer son développement, Ledger a levé 68 millions d'euros en 2017 et 2018.

Le Vault de Ledger. Un coffre-fort numérique destiné aux entreprises. - Radio France
Le Vault de Ledger. Un coffre-fort numérique destiné aux entreprises. © Radio France - Michel Benoit