Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Vierzon ouvrira son campus connecté en septembre 2023

-
Par , France Bleu Berry

Vierzon vient de présenter son futur campus numérique. Un investissement de 3,7 millions pour accueillir de la formation et des porteurs de projet dans le bâtiment B3, l'ancienne usine de tracteurs, à deux pas de la gare et du centre ville.

Le futur campus connecté de Vierzon
Le futur campus connecté de Vierzon © Radio France - Michel Benoit

Ce campus numérique ouvrira en septembre 2023. L'école Algosup qui forme des ingénieurs informatiques y transférera ses locaux pour l'instant situés parc de Sologne. On y trouvera également le campus connecté, le CNAM et même un incubateur.  Bref, ce campus connecté va rassembler sur un même lieu, tous les partenaires de la formation numérique déjà présents à Vierzon et sans doute d'autres à venir. La pierre angulaire sera l'école Algosup qui vise 300 étudiants en 2030 : " Ce sera un lieu ouvert, assez aéré destiné à favoriser les échanges. Il y aura évidemment des salles de classe, mais aussi un amphithéâtre de 150 places " détaille Fabien Bernagout, vice-président de la communauté de communes Vierzon, Sologne, Berry. " Ce sera organisé sur deux étages avec une sorte de rue. Il y aura des espaces d'échange car beaucoup de créateurs  de start up nous le disent, c'est parfois à la machine à café que naissent les idées." 

Le B3 de Vierzon, ancienne usine de tracteurs Société Française
Le B3 de Vierzon, ancienne usine de tracteurs Société Française © Radio France - Michel Benoit

Et pour accompagner ces idées, un incubateur sera installé au 2eme étage. Il permettra aux porteurs de projets de bénéficier de l'expérience de patrons qui ont réussi dans le numérique, comme Eric Larchevêque, co-fondateur de Ledger. La société vierzonnaise est capitalisée à plus d'un milliard de dollars. Eric Larchevêque y prodiguera des conseils tout comme les salariés de Ledger ou d'autres sociétés. Il compte également accompagner financièrement certains projets : " Je pourrai apporter une sorte d'expertise et prodiguer des conseils très concrets. Ce sera un accompagnement très pragmatique, mais comme je le fais déjà, je pourrais éventuellement investir sur mes deniers propres pour faire émerger des bonnes idées."

L'incubateur sera situé au deuxième étage
L'incubateur sera situé au deuxième étage © Radio France - Michel Benoit

Un centre d'essai de drones est même prévu pour l'école Algosup : " Ils font aussi de la programmation et il y a des aspects de robotique " précise Fabien Bernagout. " Ils ont donc besoin d'un espace pour tester certains matériels roulants, ou drones. Il y aura donc une zone qui sera dédiée à cela." 

Fabien Bernagout, vice-président de la communauté de communes de Vierzon, et Eric Larchevêque, co-fondateur de Ledger
Fabien Bernagout, vice-président de la communauté de communes de Vierzon, et Eric Larchevêque, co-fondateur de Ledger © Radio France - Michel Benoit

Ce campus numérique coûtera au total 3,7 millions d'euros dont 1,1 million d'euros à la charge de la communauté de communes de Vierzon qui se remboursera par les loyers. Vierzon espère ainsi conforter son positionnement sur le numérique en France. Tout cela, dans un ancien site industriel. Un joli clin d'oeil à l'histoire de la ville.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess