Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Vierzon : un comité de soutien créé pour sauver la maison de la presse

-
Par , France Bleu Berry
Vierzon, France

La maison de la presse de Vierzon est en redressement judiciaire depuis le mois de janvier. Pour faire revenir la clientèle, un comité de soutien organise une fois par mois une journée d'animations.

La maison de la presse, rue Voltaire, en plein centre-ville de Vierzon.
La maison de la presse, rue Voltaire, en plein centre-ville de Vierzon. © Radio France - Sarah Tuchscherer

A Vierzon, la maison de la presse occupe une place centrale : en plein centre-ville, rue Voltaire, à deux pas du marché du samedi matin. Elle occupe aussi une place particulière dans le cœur de nombreux habitants, qui ont décidé de se mobiliser pour la sauver. Annie Vigier fait partie du comité de soutien créé pour que le commerce échappe à la liquidation judiciaire : « Ce lieu est un lieu de rencontres. Le samedi, on va faire son marché, puis on vient, on achète le journal, on bavarde, on parle des ouvrages, c’est une forme de tradition dans cet établissement ». Pour cette habituée, l'enjeu va au-delà de la maison de la presse : « C’est _une vraie locomotive pour le commerce local_. Il y a beaucoup de choix, c’est une grande chance pour une ville comme Vierzon de 27.000 habitants d’avoir un tel lieu de culture. Ce commerce draine énormément de population. S’il ferme, d’autres fermeront aussi ». 

Un soutien spontané des habitués

Marchand de journaux, libraire, papetier, Jean Catinaud est tout ça à la fois. Propriétaire de la maison de la presse depuis dix ans, il a demandé son placement en redressement judiciaire au mois de janvier. Il se dit ravi de l'aide apportée par le comité : « Ce sont des clients, des amis, qui ont dit : Jean, on ne veut pas te voir fermer. C’est touchant, ça donne envie de se battre ». D'ici la fin de la période de redressement en juillet, le comité viendra animer le magasin un samedi par mois : concerts, dédicaces d'auteurs, cours de cuisine ou cafés littéraires, les idées ne manquent pas. Les défenseurs de la maison de la presse espèrent que cela suffira à faire revenir la clientèle. 

Pour ce premier samedi d'animation, les auteurs de la Bouinotte sont venus dédicacer leurs ouvrages.
Pour ce premier samedi d'animation, les auteurs de la Bouinotte sont venus dédicacer leurs ouvrages. © Radio France - Sarah Tuchscherer
Choix de la station

À venir dansDanssecondess