Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Vierzon : une formation pour des emplois non pourvus en viticulture

-
Par , France Bleu Berry

La vigne recrute ! Elle peine à trouver des bras, notamment dans les plus petits vignobles comme ceux de Reuilly et Quincy. La région Centre Val de Loire vient donc de lancer une formation pour faire face aux postes à pourvoir.

Des vignes à Reuilly (36)
Des vignes à Reuilly (36) © Radio France - Michel Benoit

Vierzon, France

Douze stagiaires viennent de commencer à se former. Ils seront opérationnels à partir de Juin. La viticulture crée chaque année de nouveaux emplois en Berry. Les vignobles de Quincy et Reuilly s'étendent d'une bonne quinzaine d'hectares chaque année. Cela engendre trois emplois directs et trois emplois saisonniers nouveaux par an : " Au delà des emplois directs dans les vignes, auxquels on pense, pour la taille ou la récolte, on recherche aussi des personnes capables de travailler en secrétariat qui est assez spécifique sur nos exploitations puisqu'il y a souvent un volet commercial. On a besoin aussi de personnes qui peuvent s'occuper de la vinification, de la mise en bouteille et de l'expédition, détaille  Jean Tatin, viticulteur à Quincy et Reuilly. C'est fini l'emploi de simples tacherons dans nos vignes.

Les appellations de vins se portent plutôt bien en Berry mais peinent à trouver de la main d'oeuvre - Radio France
Les appellations de vins se portent plutôt bien en Berry mais peinent à trouver de la main d'oeuvre © Radio France - Michel Benoit

Des emplois durables et loin d'être uniquement saisonniers pour des activités variées. Le conseil régional Centre val de Loire qui a récupéré la compétence formation, se devait donc d'agir. Son président, François Bonneau : " Comme il y a un manque, nous mettons face à face, les personnes qui recherchent du boulot et les employeurs. On missionne un organisme de formation avec une formation cousu-main adaptée aux besoins des viticulteurs et aux profils des candidats."  On manque en Berry de formations viticoles : " _Elles sont généralement dans les grandes villes comme Amboise, ou même Cosne sur Loire, mais c'est trop loin pour les gens de chez nous"  _constate Jean-Charles Borgnat, viticulteur à Quincy.  Le conseil départemental du Cher se bat depuis plusieurs années pour ouvrir des formations diplômantes en viticulture... mais cela prend beaucoup de temps pour lever les obstacles.