Économie – Social

C'est parti pour le village de marques du Nord Isère, le terrain vient d'être acheté

Par Céline Loizeau, France Bleu Isère jeudi 21 janvier 2016 à 16:25

C'est l'architecte Gianni Ranaulo qui a dessiné ce village contemporain.
C'est l'architecte Gianni Ranaulo qui a dessiné ce village contemporain. - © Compagnie de Phalsbourg

Étape importante ce 21 janvier pour le projet de village de marques sur les communes de Villefontaine et La Verpillère (Isère) : la vente du terrain a été signée. L'ouverture est annoncée pour l'automne 2017. On vous propose une visite guidée.

Le village de marques sur les communes de Villefontaine et la Verpillère, voilà 12 ans qu'on en entend parler. Il y a eu de nombreuses péripéties, de nombreuses oppositions et pas mal de recours.

Un investissement à 115 millions d'euros

Depuis fin décembre, tous les recours sont purgés et c'est pour cette raison que la vente du terrain est désormais possible. Ce jeudi matin, la SCI Vendôme, constituée de la Compagnie de Phalsbourg et Freeport retail, a donc acheté ce terrain de 15 hectares qui appartenait à l'État. C'est l'aménageur Sara qui s'est occupé de cette vente avec à la clé une commission de 750.000 euros. Le prix du terrain lui est d'environ 11 millions d'euros. Le projet de village de marques lui représente un investissement total d'environ 115 millions d'euros.

Embarquez dans ce futur village de marques

Voilà à quoi va ressembler "The Village" avec ses boutiques en verre, son écrin de verdure, son lac et de nombreuses animations comme des shows aquatiques. Des concerts sont également prévus. Pour la visite virtuelle, c'est par là...

Les travaux de ce village de marques doivent démarrer aux environ de mars pour une ouverture à l'automne 2017. Le chantier fera travailler 150 personnes environ. Il faut faire sortir de terre 80 à 120 boutiques. Au total, ça représente 28.000 mètres carrés de surfaces commerciales. 

400 emplois directs dans un premier temps, 650 dans les trois ans qui suivent l'ouverture

Si, avec la vente du terrain, la phase de commercialisation va pouvoir démarrer, on sait que cette zone accueillera des enseignes de mode, bien-être, haut de gamme. Le principe de ce genre de magasins est de proposer les collections de la saison précédente avec une ristourne d'environ 30%. Les noms de marques comme Ralph Lauren, Burberry, Adidas, les Galeries Lafayette, The Kooples sont évoqués. Cependant, les porteurs de projet communiqueront plus tard sur cet aspect-là. Dans un premier temps, 70% de l'espace sera commercialisé avec à la clé 400 emplois directs. L'idée est que, dans les trois ans qui suivent l'ouverture, il y ait de la nouveauté avec de nouvelles enseignes. Côté emploi, ça devrait alors monter à 650 postes directs.

L'une des plus fortes oppositions était venue des commerçants de villes voisines qui avaient peur pour leurs activités. Pour Philippe Journo, de la Compagnie de Phalsbourg, au contraire, ce type de structure profite aux commerces existants. Il prend pour exemple d'autres projets menés par sa société récemment à Angers ou Metz. Il espère au minimum accueillir trois millions de visiteurs chaque année à Villefontaine.

Partager sur :