Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Village des marques à Sorigny : le maire de Tours "fermement opposé" au projet

dimanche 3 juin 2018 à 20:08 Par Simon Soubieux, France Bleu Touraine

Le maire de Tours Christophe Bouchet s'est dit ce week-end "fermement opposé" au projet d'implantation d'un village commercial de trois hectares à Sorigny, dans le sud du département. En cause : la concurrence que pourrait avoir un tel village commercial sur les commerces du centre-ville de Tours.

Le maire de Tours Christophe Bouchet s'est dit "fermement opposé" à cette implantation.
Le maire de Tours Christophe Bouchet s'est dit "fermement opposé" à cette implantation. © Maxppp - Belloumi / VOIXDUNORD

Indre-et-Loire, France

Le projet d'implantation d'un village des marques de trois hectares et de plus de 200 boutiques a trouvé un opposant. Dans un communiqué ce week-end, Christophe Bouchet, le maire de Tours, s'est dit "fermement opposé" à cette implantation, malgré la création de 700 emplois qu'elle apporterait dans le département. 

"Défendre les commerçants du centre-ville" 

La raison de cette opposition ? Le maire de Tours souhaite défendre les commerçants de sa ville. 

Il faut dire que les commerçants du centre-ville de Tours font pression en ce moment sur la municipalité. Commerçants qui se disent aujourd'hui asphyxiés. En cause : le nouveau système de stationnement - qui ferait fuir les clients - mais surtout le trop grand nombre de zones commerciales dans la métropole.  Alors imaginez si vous rajoutez un village des marques de trois hectares à seulement une vingtaine de kilomètres de la ville...

Décision le 15 juin 

La question désormais est de savoir si la ville de Tours toute seule peut faire empêcher le projet, et si elle peut déposer des recours. 

Pour le moment, elle paraît bien seule. Christophe Bouchet est l'unique élu de la métropole à s'être exprimé sur le projet. Même le maire de Sorigny Alain Esnault, que nous avons contacté, ne souhaite pas prendre la parole sur le sujet pour le moment.

Le syndicat mixte de l'agglomération tourangelle (SMAT) se penche sur ce dossier le 15 juin prochain. Il doit donner son avis sur le projet. S'il est favorable, le permis de construire sera délivré dans la foulée.