Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Villars : dernier baroud d'honneur pour les salariés d'Alinéa

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

Placé en redressement judiciaire et non inclus dans le plan de reprise, les salariés d'Alinéa à Villars (Loire) ont débrayé ce samedi après-midi. Ils savent leur magasin condamné mais espèrent encore obtenir de meilleures conditions de départ.

La salariés d'Alinéa à Villars en gréve ce samedi 23 août
La salariés d'Alinéa à Villars en gréve ce samedi 23 août © Radio France - Kevin Boderau

La messe est dite pour Alinéa. Le tribunal de commerce de Marseille rendra son jugement le 31 août prochain. Sauf improbable rebondissement, le plan de reprise proposé par Alexis Mulliez et qui concerne la sauvegarde de 9 magasins sur 30 (5 sont des franchises) sera validé. Le magasin de Villars (Loire) lui n'est pas concerné.

72 personnes vont donc se retrouver sur le carreau. "La galaxie Mulliez nous a totalement abandonné", enrage un représentant du personnel. "On veut nous faire partir avec le strict minimum. Au magasin de Villars, beaucoup de salariés ont entre 10 et 20 ans d'ancienneté. On ne peut pas leur dire demain vous partez avec votre solde de tout compte et retrouver un travail".

Aucune garantie de reclassement pour le moment

Les salariés veulent que l'enveloppe de départ soit plus conséquente. Qu'un vrai plan de sauvegarde de l'emploi soit élaboré. Ils n'ont pour le moment obtenu aucune garantie de reclassement au sein du groupe Auchan. Anne-Marie, 54 ans et salariée à Alinéa depuis son ouverture en 1999 ne souhaite pas être reclassée : "la grande distribution, c'est terminé. Je vis assez mal ce moment-là. On est des pions. Ici il y avait peu de turn-over donc on est beaucoup d'anciens avec des liens forts". Une ultime réunion de négociations entre les syndicats et le groupe Mulliez doit se tenir le 26 août. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess