Économie – Social

Costco débarque en Essonne et bouscule la grande distribution

Par Romain Dézèque, France Bleu Paris Région mardi 25 octobre 2016 à 16:36

Gary Swindells, le directeur France de Costco (3ème en partant de la gauche), pose la première pierre du site
Gary Swindells, le directeur France de Costco (3ème en partant de la gauche), pose la première pierre du site © Radio France - Romain Dézèque

Le géant américain de la distribution Costco débarque en France, à Villebon-sur-Yvette en Essonne. La première pierre a été posée ce mardi. L'enseigne, spécialisée dans la vente en gros, arrive avec un nouveau model économique et inquiète ses rivaux français.

Il fait trembler ses concurrents ! Le géant américain CostCo débarque en France. La première pierre du futur site a été posée ce mardi par son directeur France, à Villebon-sur-Yvette (Essonne). Costco c'est quoi ? Il s'agit d'un gigantesque supermarché de vente en gros, qui ressemble aux enseignes Métro spécialisée dans la restauration. A une différence près : les Costco sont ouverts aux particuliers moyennant un abonnement annuel à 50 euros. On appelle ça des "clubs-entrepôt" : 14.000 m² de rayons et des produits disposés sur palettes, avec une décoration très sommaire. Une arrivée qui a provoqué une levée de boucliers chez les leaders français de la distribution. Ils ont déposé sept recours devant les tribunaux selon le maire de Villebon-sur-Yvette, sans succès.

Des pressions venant des distributeurs français

"On a fait face à des pressions, on ne va pas se mentir" avoue Dominique Fontenaille, maire DVD de Villebon. "L'Association française de la grande distribution est venue me dire il y a 3 ans que jamais un tel site ne verra le jour en France. Et finalement après discussion, petit à petit, les recours sont tombés. Ça a un peu perturbé les grandes enseignes comme l'avaient fait les low-cost il y a 15 ans, mais tout le monde trouvera sa place. On ne peut pas imaginer l'avenir en photographiant le présent."

D'autant que, selon Costco, il n'y a pas vraiment de concurrence : "Nous n'avons que 4.000 références mais un large spectre de produits" explique Gary Swindells, directeur du groupe France, "la moitié dans l'alimentaire, l'autre moitié dans le non-alimentaire. Vous finirez toujours vos courses ailleurs, car vous ne trouverez pas ce que vous voulez chez nous. Par exemple, si vous achetez un camembert de 230 g, il faudra aller ailleurs car nous ne vendons que des camemberts d' 1 kg. Nous sommes complémentaires avec les autres distributeurs." L'ouverture du magasin est prévue pour le printemps prochain avec à la clé 300 emplois dont 250 "peu ou pas qualifiés" selon le maire de Villebon-sur-Yvette, "une nécessité". D'autres sites devraient voir le jour, "4 à 6 magasins autour de Paris d'ici une dizaine d'années" selon le directeur de Costco.

Partager sur :