Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Économie – Social

Vinça se mobilise contre un projet d’usine de goudron

mardi 19 mai 2015 à 15:13 Par François David, France Bleu Roussillon

Une pétition circule à Vinça (Pyrénées-Orientales) pour protester contre l’implantation sur les bords du lac d’une grande usine d’enrobés à chaud.

Le maire de Vinça dit non
Le maire de Vinça dit non © Robert66 / Creative commons

Depuis quelques jours la commune de Vinça est en ébullition ! Les habitants viennent d'apprendre qu'une usine de goudron veut s'installer sur les bords du lac , à deux kilomètres du village.

« Le village serait défiguré  » dit Hervé Boijaud, l’instigateur de cette pétition, « surtout avec une cheminée à 24 mètres de hauteur  ». Les opposants pointent aussi les nuisances olfactives provoquée par la fabrication annuelle de 50.000 tonnes d’enrobés, et les risques pour la santé

Goudron - Pif Boijaud

« Cette usine, tout le monde est contre  » s’emporte Thérèse, une agricultrice à la retraite. « Dans la plaine qui va de Vinça à Marquixanes, tous les agriculteurs sont convertis au bio. Ils sont furieux  ».

Goudron - Pif retraitée

C’est la société Le Foll Travaux Publics qui est à l’origine du projet. Elle vient de remporter un contrat de 3 ans pour l’entretien des routes départementales dans les secteurs de Saint-Paul-de-Fenouillet, Ille-sur-Têt, Prades et Saillagouse. L’entreprise souhaite donc disposer d’une usine de goudron le plus prés possible de ses chantiers.

Le maire de Vinça René Dragué estime que les craintes des habitants sont exagérées. Il préfère mettre en avant les "10 emplois" qui serait générés par cette usine. Mais il promet d’attendre les résultats de toutes les études d’impact et de l’enquête publique avant de prendre sa décision. « S’il est prouvé qu’il y a le moindre risque pour la santé ou pour l’environnement, on arrêtera tout  »

Goudron - paf1

Une enquête publique va se tenir toute la durée du mois de juin à Vinça et dans 9 autres communes du secteur (Eus, Espira, Marquixanes, Rodés, Tarerach, Rigarda, Joch, Arboussol, Finestret). C'est ensuite la préfecture qui donnera ou non son feu vert.