Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Visite mouvementée en Ille-et-Vilaine pour Philippe Martinez, le patron de la CGT

mardi 31 mai 2016 à 20:27 Par Marion Aquilina, France Bleu Armorique

Alors qu'on en est à trois mois de manifestation contre la Loi Travail, Philippe Martinez a été chahuté en Bretagne ce mardi 31 mai. D'abord à Fougères dans la matinée, puis près de Rennes, à Noyal-Châtillon-sur-Seiche. Le secrétaire général de la CGT était venu rencontrer des salariés syndiqués.

Des patrons d'Ille-et-Vilaine manifestent contre la CGT près de Rennes
Des patrons d'Ille-et-Vilaine manifestent contre la CGT près de Rennes © Radio France - Marion Aquilina

Noyal-Châtillon-sur-Seiche, France

Ça a été un peu compliqué pour Philippe Martinez de déjeuner avec les salariés syndiqués à la CGT, comme c'était prévu au départ. Ils devaient manger au restaurant routier près de Rennes, à Noyal-Châtillon-sur-Seiche. Une cinquantaine de personnes étaient rassemblées pour échanger avec le patron de la CGT jusqu'à ce qu'une quarantaine de patrons du département d'Ille-et-Vilaine viennent jouer les trouble-fête et manifestent à leur tour. La première visite à Fougères dans la matinée avait déjà été mouvementée. Philippe Martinez entamait sa tournée pour lancer la campagne pour les élections professionnelles dans les très petites entreprises.

Face-à-face entre les employés et les patrons

Les salariés ont pu discuter avec Philippe Martinez de la Loi Travail, évoquer leurs inquiétudes. Lionel est ouvrier chez Ikéa. Il a quand même pu poser une question au secrétaire général de la CGT : "Comment convaincre un salarié qui a peur de se retrouver au chômage que si la Loi El Khomri passe, ce sera fini pour lui ?" En face, Philippe Martinez fait tout pour remonter le moral des troupes. Il rappelle qu'il faut se serrer les coudes. Il sait que "c'est compliqué, la peur l'emporte parfois dans le positionnement des salariés quand on les empêche de faire grève." Philippe Martinez ajoute : "il faut encourager ces camarades qui ont beaucoup de courage à continuer le combat."

Des jeunes ouvriers ont rencontré Philippe Martinez de la CGT, près de Rennes - Radio France
Des jeunes ouvriers ont rencontré Philippe Martinez de la CGT, près de Rennes © Radio France - Marion Aquilina

Ça fait du bien aux syndiqués de voir Philippe Martinez sur le terrain. D'autres personnes en ont profité aussi, ce sont les patrons d'entreprises implantées dans le département. Christophe Rault est à la tête des éditions Oberthur : "La CGT représente une minorité en France, bloque le pays, met en danger les entreprises et les emplois des salariés qu'elle est supposée protéger." Philippe Martinez lui a maintenu qu'il y avait une vraie colère dans le pays, que c'était normal qu'elle s'exprime et que la CGT ne se trompait de cible...