Économie – Social

Viticulture : Bientôt une nouvelle appellation à Saint-Longis dans le Nord Sarthe

Par Maïwenn Lamy, France Bleu Maine vendredi 21 avril 2017 à 17:21

Sidonie Grasset et Grégory Russel ont lancé le projet de vignoble sur le domaine du château de Belmar il y a 3 ans.
Sidonie Grasset et Grégory Russel ont lancé le projet de vignoble sur le domaine du château de Belmar il y a 3 ans. © Radio France - Maïwenn Lamy

40 000 pieds de vigne sont en train d'être plantés sur une parcelle de 5 hectares qui appartient au domaine du château de Belmar, à Saint-Longis. D'ici 2021, ils donneront du vin blanc, du Chardonnay, et du vin rouge, du Pinot noir. Les propriétaires du domaine se positionnent sur le haut de gamme.

Le versant de 5 hectares au pied du château n'a pas encore l'aspect d'un vignoble. Pour le moment, les 30 000 pieds de vigne dépassent à peine de la terre, mais Grégory Russel, le propriétaire du domaine, se projette déjà. "ce vin là, je peux déjà vous dire qu'il sera extrêmement vif, minéral, parce qu'il y a beaucoup de caillasse", affirme-t-il en pointant du doigt l'étendue de terre à sa gauche, "là ça va être des vins beaucoup plus gras, parce que le calcaire est beaucoup plus rond". Il n'hésite pas à se positionner dans le haut de gamme : "est-ce que ce sera un excellent vin ou un vin exceptionnel, ça on ne le sait pas", déclare-t-il.

Pour donner vie à ce projet, lancé il y a 3 ans, il a fallu débourser 2 millions d'euros. Pour financer cela, Grégory Russel a créé un groupement foncier viticole. Cela signifie que n'importe qui peut acheter une part du terrain pour 3 800 euros. Et les intérêts sont distribués en bouteilles de vin ! "Concrètement, cinq parts achetées donne 30 bouteilles chaque année", explique-t-il. 50 personnes ont déjà acheté leurs parts.

Pour les autres, les premières bouteilles seront mises en vente dans 4 ans, les moins chères pour 25 euros.