Économie – Social

Voile : deux entreprises mayennaises dans le vent

Par Gildas Menguy, France Bleu Mayenne jeudi 5 octobre 2017 à 5:50

Maxime Sorel le Malouin (à gauche) et Armel Tripon le Nantais sont les skippers de V and B et Réauté Chocolat.
Maxime Sorel le Malouin (à gauche) et Armel Tripon le Nantais sont les skippers de V and B et Réauté Chocolat. © Radio France - G.M

Dans un mois tout juste, ce sera le départ de la Transat en double Jacques Vabre entre Le Havre et le Brésil. Et deux entreprises mayennaises seront au cœur de la course. V and B et Réauté Chocolat auront chacun un bateau au départ de l'épreuve.

Hasard ou pas vraiment, les sièges sociaux des deux entreprises de Château-Gontier ne sont séparées que d'une rue. Les premiers à s'être lancés dans l'aventure de la voile, c'est V and B. C'était en 2014 sur la Route du Rhum. Puis, il y a eu la construction d'un nouveau bateau, un monocoque Class 40, en 2015. La même année, Maxime Sorel dispute la Transat Jacques Vabre et termine deuxième de sa catégorie. Alors forcément pour cette édition 2017, les ambitions sont là mais le skipper malouin sait qu'il faut rester humble.

La 1ère grande course de Réauté Chocolat

Réauté Chocolat voulait créer un véritable projet d'entreprise et s'est donc tourné vers le milieu de la course au large. L'entreprise mayennaise, qui appartient depuis deux ans au groupe Button, a racheté le bateau Actual. Un Multi 50 qui a subi quelques modifications (notamment l'ajout de foils) avant d'être remis à l'eau en avril dernier. Cette Transat Jacques Vabre, ce sera donc la première traversée de l'Atlantique pour le sponsor, mais pas pour Armel Tripon, un Nantais de 42 ans qui est associé à Vincent Barnaud pour cette course.

Le départ de la Transat Jacques Vabre sera donné du Havre le dimanche 5 novembre. Direction Salvador de Bahia au Brésil.