Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Voitures neuves : le diesel passe sous la barre des 50% des immatriculations, pour la première fois depuis 2000

-
Par , France Bleu

La part du diesel dans les immatriculations de voitures particulières neuves est tombée à 47,3% en 2017, passant sous la barre symbolique des 50% pour la première fois depuis 2000, a annoncé lundi le Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA).

La part du diesel dans les immatriculations de voitures particulières neuves est tombée à 47,3% en 2017
La part du diesel dans les immatriculations de voitures particulières neuves est tombée à 47,3% en 2017 © AFP - JEFF KOWALSKY

A son apogée, en 2012, le diesel représentait encore les trois quarts du marché automobile français, mais ce type de motorisation, décrié depuis, subit ces dernières années une lente érosion. En 2016, la part du diesel était encore d'un peu plus de 52%, selon les données du CCFA. En 2017 elle est tombée à 47,3%, selon les données publiées lundi par le Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA).

Le marché français se porte bien

De janvier à décembre, un peu plus de 2,11 millions de voitures particulières ont été immatriculées, signe de la bonne santé du marché français nettement au-dessus de la barre symbolique des 2 millions. 

En cumulé sur les douze mois de 2017, les groupes français ont dans l'ensemble progressé d'environ 7%, là où les marques étrangères ont grappillé un peu plus de 2%. Avec des immatriculations en hausse de 15,6% en décembre, PSA (Peugeot, Citroën, DS) a nettement progressé, profitant comme lors des mois précédents de l'arrivée dans son giron depuis août de sa filiale Opel, auparavant propriété de General Motors. Cela a permis de compenser un recul chez Citroën (-2,3%) et la jeune marque DS (-0,3%), aux aspirations haut de gamme mais en manque de nouveaux modèles. 

Toujours côté français, le groupe Renault a lui vu ses ventes s'effriter de 4% en décembre, freiné par la marque au losange (-7,7%) alors que les ventes de Dacia, elles, ont bondi de plus de 12% sur ce même mois. Pour ce qui est des constructeurs étrangers, le groupe Volkswagen, mastodonte aux douze marques (VW, Seat, Audi, etc) et premier importateur en France, a gagné 1,4% en 2017, profitant entre autres du dynamisme de ses marques Seat et Skoda. Toyota a progressé de 13,6% et l'autre grand constructeur japonais Nissan a gagné 1,5%.  

Les ventes de voitures 100% électriques ont progressé à 1,2% du marché, contre 3,8% pour l'hybride.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu