Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Le prélèvement de l'impôt à la source incertain : la réaction des entreprises corses

vendredi 31 août 2018 à 18:13 Par Pierre-Louis Antoniotti, France Bleu RCFM

Le prélèvement de l'impôt à la source pourrait finalement ne pas voir le jour en janvier 2019. C'est ce qu'a déclaré Emmanuel Macron en déplacement en Finlande ce jeudi. Le chef de l'Etat a annoncé vouloir "des réponses précises" à ce sujet.

Impôts et contrôle fiscal
Impôts et contrôle fiscal © Radio France

Corse, France

En Corse, certaines entreprises se préparent depuis plus d'un an au prélèvement de l'impôt à la source. Le retarder ne les dérangerait pas forcément. C'est notamment le cas de Corse Composite Aéronautique. Jessica Ignacio, la responsable des Ressources Humaines de Corse Composite Aéronautique :

"Aujourd’hui nous sommes prêts, nous avons tout organisé en termes de formation et de communication pour être prêts dans les temps. Donc on ne vit pas mal cet éventuel report, dans le sens ou de toute façon les coûts engagés notamment sur la partie formation ou sur la partie communication ne sont pas perdus. Que cela se fasse au 1er janvier 2019 ou au 1er janvier 2020, on ne va pas perdre le bénéfice des coûts engagés. 

Nous avons mis en place un certain nombre de formations pour les équipes des Ressources Humaines, pour qu’elles soient prêtes à paramétrer les choses correctement et à communiquer correctement avec les salariés. Nous avons mis en place des campagnes de communication auprès de nos salariés pour qu’eux aussi soient prêts au changement.

Au niveau des logiciels, nous sommes toujours dans l’attente parce que nous attendons encore les patchs de paramétrage des logiciels de paie. Donc _nous sommes toujours dans l’attente de ces paramétrages pour pouvoir faire le nécessaire au sein de l’entreprise._"

Un point de vue qui n'est pas partagé par Marie-France Giovannangeli, la directrice générale des Leroy Merlin de Bastia et d'Ajaccio :

Marie-France Giovannangeli, la directrice générale des Leroy Merlin de Bastia et d'Ajaccio

« Nous nous apprêtions à distribuer au mois de septembre deux fiches de paie dont l’une allait faire apparaître une simulation de ce que donnerait le salaire net du salarié après le prélèvement à la source, pour que les salariés puissent bien se rendre compte de l’impact de ce prélèvement sur leur trésorerie mensuelle, et éventuellement demander aux impôts de corriger le taux d’imposition retenu si par hasard ils n’étaient pas d’accord avec le taux.

Maintenant nous suspendons notre idée jusqu’à nouvel ordre et jusqu’à ce que nous ayons plus de précisions. Ça fera des frais en plus dès aujourd’hui pour une mesure qui ne s’appliquera pas immédiatement, et on finit par se demander si elle va s’appliquer un jour. Il y a déjà eu beaucoup d’évolutions sur ce sujet. »

La décision finale devrait être prise aux alentours du 15 septembre.