Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Vos frais du télétravail peuvent être pris en compte dans votre déclaration d'impôt sur le revenu

-
Par , France Bleu Isère

La campagne est lancée pour les déclarations d'impôt sur le revenu, jusqu'au 20 mai par courrier, et jusqu'au 1er juin en ligne. Avec des nouveautés, notamment la prise en compte des frais du télétravail. Explications avec Philippe Leray, directeur départemental des finances publiques en Isère.

Des déclarations simplifiées
Des déclarations simplifiées © Maxppp - Jean-Luc Flémal

Depuis le 8 avril, on peut faire sa déclaration d'impôt sur le revenu, avec une date limite différente si elle est envoyée par courrier (20 mai) ou faite en ligne (1er juin). Une déclaration simplifiée où l'on peut prendre en compte, par exemple, les frais liés au télétravail. Philippe Leray, le directeur départemental des finances publiques en Isère nous détaille toutes ces nouveautés.

Lionel Cariou : Votre message, c'est que l'on peut tout faire de chez soi, devant son ordinateur, et encore plus pendant cette crise sanitaire ? 

Philiie Leray : J'ai effectivement deux messages forts. Le premier, c'est la simplification des procédures et le second, c'est un accueil à distance à privilégier compte tenu de la crise sanitaire. Pour mon administration en Isère, la campagne d'impôt sur le revenu, c'est un moment absolument majeur de contact et d'accompagnement des usagers. Je vous donne deux chiffres pour bien comprendre. En Isère, 700.000 déclarations ont été déposées et 89% ont été déposées en ligne 2020. 

C'est une forte progression puisque, confinement oblige, les gens ont fait les démarches depuis chez eux ? 

Vous avez absolument raison. C'est une progression majeure et qui n'est pas achevée, on le pense. Et puis le second chiffre, c'est 100.000 contacts directs à l'initiative des contribuables pendant la campagne de déclaration de l'impôt sur le revenu. Vous voyez qu'on a des chiffres véritablement massifs et nous, notre objectif, c'est de répondre à cette attente. Et tout peut se faire depuis chez soi. 

En 2019, on a mis en place le prélèvement à la source. L'an dernier, nouvelle nouveauté, si je puis dire, c'est la déclaration automatique. Alors, comment ça marche ? Le contribuable n'a plus rien à faire ?

C'est ça, quasiment plus rien ! L'an passé, nous avons inauguré cette déclaration automatique pour simplifier la vie du plus grand nombre. L'administration fiscale préremplit la déclaration de revenus. Vous vérifiez, si c'est OK, et c'est terminé ! L'an dernier, 25% des contribuables de l'Isère ont profité de ce dispositif. Vous voyez une grande simplification pour un quart des contribuables. 

Pour le prélèvement à la source, là encore, c'est très simple. Vous télédéclarez sur votre espace particulier d'impôt.gouv. A l'issue de votre signature, l'administration fiscale vous donne immédiatement le nouveau taux de prélèvement. Et je rappelle qu'à tout moment, c'est l'avantage du prélèvement à la source, si votre situation personnelle le justifie, vous pouvez faire varier ce taux pour s'adapter à la réalité de vos revenus. 

Y a-t-il des dispositifs particuliers pour les gens qui télétravaillent, puisque c'est un phénomène qui s'est largement développé depuis un an ? Quelles sont les dispositions particulières pour ceux qu'on appelle les télétravailleurs ? 

Plus largement, si vous le permettez dans la déclaration de revenus de cette année, il y a quatre mesures importantes qui ont été prises et qui sont liées à la crise sanitaire. Vous avez raison, il y a la prise en compte du télétravail. Comme les autres frais professionnels, les frais de télétravail sont déductibles du revenu imposable. Et les allocations versées par l'employeur destinés à les couvrir peuvent être exonérées d'impôt sur le revenu. 

Quel genre de frais ? 

Des frais qui sont engagés par les personnes au titre de l'exercice du travail à domicile, quand on utilise ses ressources personnelles pour le travail, que ce soit le téléphone, que ce soit votre imprimante. Et donc que l'administration tient compte cette année dans la limite de 550 euros annuels de cette charge comme déductible au revenu. 

La deuxième mesure, très importante, c'est que toutes les exonérations, toutes  les aides Covid plus exactement, sont exonérées d'impôt sur le revenu. On a beaucoup parlé du Fonds de solidarité ou d'autres aides, pour cette année, il y a une exonération d'impôt sur le revenu. Donc, c'est un accompagnement extrêmement important qui est donné aussi. 

Et quelles sont les deux autres mesures liées à la crise sanitaire ? 

C'est une exonération des heures supplémentaires portée de 5.000 à 7.500 euros pour les heures supplémentaires effectuées entre le 16 mars 2020 et la fin de la première période d'urgence sanitaire. Et puis, un crédit d'impôt aux bailleurs pour les abandons de loyers qui ont pu être accordés au mois de novembre par des bailleurs. 

Il y a une autre nouveauté, c'est le parcours social unifié pour les travailleurs indépendants ? 

Oui, ils n'auront plus qu'une seule déclaration à faire. Tous les renseignements sont sur notre site impot.gouv, et il y a un numéro de téléphone  0 809 401 401. C'est gratuit ! 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess