Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
EN DIRECT - Paris : quatre personnes blessées à l'arme blanche, un suspect interpellé
Dossier : Coronavirus Covid-19

Vosges : BB Distribe va signer un contrat avec l'Etat pour la production de masques de protection

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

Le Vosgien BB Distribe, connu pour ses couches bio, va rentrer sur le marché des masques de protection. Pas seulement pendant la crise du coronavirus. L'entreprise a décidé d'investir sur la durée.

Masque chirurgical de protection pour lutter contre la propagation du coronavirus (Covid-19), 17 mars 2020.
Masque chirurgical de protection pour lutter contre la propagation du coronavirus (Covid-19), 17 mars 2020. © Radio France - Florence Gotschaux

Après les couches, BB Distribe à Laval-sur-Vologne, dans les Vosges , va passer aux masques de protection, comme l'a annoncé sur France Bleu ce week-end la secrétaire d'Etat à l'économie Agnès Pannier-Runacher. L’entreprise vosgienne, qui emploie une cinquantaine de salariés, fait partie des quatre nouveaux entrants sur le marché avec lesquels l'Etat va signer un contrat pour la fabriquation des masques chirurgicaux et FFP2. Mais l’aventure ne devrait pas s’arrêter là, selon la direction contactée par France Bleu Sud Lorraine. 

BB Distribe se lance

Dans la lignée de ce que veut faire le gouvernement, à savoir être autosuffisant en masques à l'avenir, BB Distribe ne fabriquera pas seulement dans l’urgence. La direction de la société, reconnue pour ses couches-culottes bio, a décidé de se lancer sur le long terme.

Une première machine est arrivée de Chine il y a quelques jours. Les premiers échantillons sont attendus cette semaine avant de lancer véritablement la production, à grande échelle. Production qui sera achetée par l’Etat pour l’instant, inutile de les appeler, explique-t-on chez BB Distribe. D’autres machines sont attendues aux mois de juin et juillet, avant de se lancer définitivement dans un secteur redevenu stratégique à la lumière de cette crise. 

Produire un maximum sur place

L’idée, c’est de devenir un "poids lourd" sur le sol français avec notamment la fabrication sur place du Meltblown, le matériau qui permet au masque de filtrer l’air. Matériau qui manque cruellement aujourd’hui en France. A terme, BB Distribe devrait recruter une vingtaine de salariés supplémentaires selon la direction de l’entreprise.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess