Infos

VOTRE AVIS - Les 32 heures de travail par semaine: une bonne idée ?

Par Stéphane Parry, France Bleu Bourgogne mardi 30 août 2016 à 16:59

Selon le collectif Roosevelt, le passage de 35 à 32 heures de travail hebdomadaire permettrait de créer jusqu'à 1,6 millions d'emplois
Selon le collectif Roosevelt, le passage de 35 à 32 heures de travail hebdomadaire permettrait de créer jusqu'à 1,6 millions d'emplois - Jean-françois Frey

Une centaine de personnalités, des politiques mais aussi des économistes ont signé un appel relayé par le magazine Alternatives Economiques. Dans un pays qui compte 6,5 millions d'inscrits à Pôle emploi, ce texte propose de remettre la réduction du temps de travail au cœur du débat public.

Au moins de mai, le magazine Alternatives Economiques a lancé un manifeste pour que l'idée d'une réduction du temps de travail revienne au cœur du débat public. Résultat : 150 personnalités dont deux députés Côte-d'Oriens, Kheira Bouziane et Laurent Grandguillaume ont signé ce texte. L'idée n'est pas nouvelle : En 2011, un collectif d'économistes, sociologues, juristes a signé une tribune dans le journal "Le Monde "pour la semaine de 32 heures". Selon eux, une réduction du temps de travail de 10%  implique 10% d'embauches supplémentaires.

"Tout évolue, le temps de travail doit aussi évoluer", selon Kheira Bouziane

Les chefs d' entreprises sont plus réservés sur un passage aux 32 heures. Pour le Medef, ça ne peut être que du cas par cas.

"On est opposé à une mesure uniforme pour toutes les entreprises" Pierre-Antoine Kern, président du Medef de Côte-d'Or

Travaillez moins pour travaillez mieux, évitez le burn-out, c'était aussi le slogan du dernier congrès de la CGT. Selon le syndicat, le passage aux 32 heures, permettrait de créer jusqu'à 4,5 millions d'emplois. Et pour financer les 32 heures, le syndicat propose de taxer le capital. En 2000, en passant de 39 heures à 35 heures de travail hebdomadaire, les lois Aubry ont permis de créer entre 300 000 et 350 000 emplois selon l'INSEE.

Le gouvernement de Manuel Valls a écarté l'idée d'une réduction du temps de travail tout en permettant aux entreprises de revenir sur les 35 heures grâce à des assouplissements de la loi. Le risque c'est d'augmenter le coût salarial. Aujourd’hui, la tendance est plutôt au contraire à renégocier le temps de travail à la hausse, comme viennent de le faire EDF et Generali.

  • Les 32 heures: une bonne idée ? témoignez sur Facebook et Twitter et ce mercredi à 8h15 au 03 80 42 15 15

  • A 7h52, l'invité France Bleu Bourgogne est Denis Clerc, le fondateur de la revue Alternatives Economiques

Partager sur :