Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social
Dossier : Le choix de France Bleu matin

Voujeaucourt finance les études de son futur médecin

A Voujeaucourt dans le Pays de Montbéliard, il n'y a plus que deux médecins dans la commune. Alors pour résoudre ce problème, la mairie a décidé d'accorder une bourse à un étudiant en médecine qui devra ensuite s'installer dans la commune. La perle rare s'appelle Arthur Poirat et il vient du coin.

Martine Voidey, maire de Voujeaucourt et Arthur Poirat, futur médecin dans sa commune
Martine Voidey, maire de Voujeaucourt et Arthur Poirat, futur médecin dans sa commune © Radio France - Sarah Vildeuil

Voujeaucourt, France

Financer les études d'un futur médecin qui viendra ensuite s'installer dans la commune: c'est la bonne idée de Voujeaucourt dans le Pays de Montbéliard. Dans la commune de 3.400 habitants, il n'y a plus que deux médecins (contre quatre jusqu'à l'an dernier). Alors le 22 mai 2019, le conseil municipal a décidé de mettre en place ce dispositif, sur son budget. Trois mois plus tard, en août, Voujeaucourt a trouvé la perle rare. Il s'appelle Arthur Poirat et il est originaire de la région.

S'installer chez lui

Arthur Poirat a 26 ans et ses yeux bleus brillent quand il raconte comment il a eu vent de l'appel de Voujeaucourt. "Je viens de la commune juste à côté, de Bavans, où j'ai grandi, raconte Arthur Poirat. Mes grands-parents habitent sur la commune de Voujeaucourt et madame la maire a fait distribué des flyers dans les boîtes aux lettres et ce sont mes grands-parents qui m'ont donné le flyer." 

L'annonce est alléchante: l'étudiant en septième année de médecine à Besançon aura droit à 500 euros par mois jusqu'à la fin de son cursus. "On n'est pas forcément payé pendant nos études, on gagne 100 euros pendant notre quatrième année, 200 euros pendant la cinquième et la sixième. " Arthur Poirat va donc terminer ses études en internat tout en sachant déjà où il va s'installer. "Ça permet aussi de concrétiser un peu tout ça, dit le jeune homme le sourire aux lèvres, surtout quand ce sont des études longues comme ça on a l'impression de ne jamais en voir le bout". 

"Ça permet de se projeter un petit peu". Arthur Poirat, étudiant en médecine

Arthur Poirat va recevoir cette bourse pendant trois ans. Il devra donc être médecin à Voujeaucourt au moins pour la même durée une fois qu'il aura fini ses études. "On fait le pari qu'au terme des trois ans sa patientèle étant créée ici, il restera pour continuer à suivre ses patients, explique Martine Voidey, la maire de Voujeaucourt. 

La maire pense déjà à reconduire le dispositif pour trouver un, voire deux autres médecins.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu