Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Large succès pour un "job dating" réservé aux plus de 45 ans à Marseille

-
Par , France Bleu Provence

Parce qu'ils sont souvent plus fragiles dans la recherche d'un emploi, les plus de 45 ans étaient privilégiés ce mardi à Marseille dans un "job dating" qui leur était réservé.

Plus de 300 personnes s'étaient inscrites au job dating organisé par le Club Face Sud Provence à l'EMD, l'école de Management et de Commerce de Marseille
Plus de 300 personnes s'étaient inscrites au job dating organisé par le Club Face Sud Provence à l'EMD, l'école de Management et de Commerce de Marseille © Radio France - Tony Selliez

Marseille, France

Treize entreprises s'étaient engagées à venir participer ce mardi, tout l'après-midi, au "job dating" organisé à l'EMD, l'école de management et de commerce (près de la gare Saint-Charles) à Marseille. Finalement, au dernier moment, d'autres se sont jointes à cette action et le nombre d'offres d'emploi proposées a atteint un chiffre à peine espéré : 500 offres environ. Plus de 300 personnes s'étaient pré-inscrites pour décrocher un voire plusieurs entretiens avec de potentiels employeurs. 

"C'est moins facile à mon âge. Ils (les employeurs) rappellent pour dire "non non, blablabla" et "nous sommes désolés de ne pouvoir donner une suite favorable".. Avant j'étais motivé. Là, je ne suis plus motivé." André, 59 ans, cherche depuis six mois un boulot dans l'industrie, la maintenance

Le principe est désormais bien connu : quelques minutes seulement pour convaincre un employeur. Au total, une vingtaine d'entreprises étaient représentées. Les offres ? Du travail temporaire mais pas seulement, et surtout dans tous les secteurs d'activité. 

L' idée générale : redonner confiance aux plus de 45 ans, qui ont souvent plus de mal à retrouver un emploi.

"Les candidats arrivent avec cette idée en tête : J'ai plus de 45 ans, je suis cher, je suis vieux. On ne me veut pas." Clémence Carpentier, consultante en ressources humaines

C'est le Club Face Sud Provence ("fondation pour agir pour l'exclusion") qui l'organisait. Un partenariat avec la Ville de Marseille et AG2R La Mondiale.

Particularité de ce job dating, il était possible de faire appel à un "coach", un premier débrief avec un expert, pour avoir les clefs et réussir ensuite son entretien devant l'employeur potentiel.

"Il faut convaincre les deux. Les employeurs que c'est une valeur ajoutée, qu'ils n'ont rien à craindre des plus de 45 ans. Et que mixer les jeunes et les moins jeunes, c'est extrêmement riche et ça apporte beaucoup de valeur. Et les seniors, aussi : parce que, au niveau de l'estime d'eux-mêmes quand ils ont perdu un emploi à 45 ans, qu'ils ont une famille à gérer, il faut leur donner l'énergie de le voir positivement" Malika Idri, la présidente de Face Sud Provence

Malika Idri, la présidente de Face Sud Provence - Radio France
Malika Idri, la présidente de Face Sud Provence © Radio France - Tony Selliez

Un indice rassurant peut-être : ce job dating avait rassemblé 50 offres d'emploi l'an dernier. Il y en avait cette fois 10 fois plus. À croire que les entreprises sont déjà moins frileuses devant les plus de 45 ans.

Des coachs recevaient les candidats pour leur donner des clefs et réussir ensuite leurs entretiens - Radio France
Des coachs recevaient les candidats pour leur donner des clefs et réussir ensuite leurs entretiens © Radio France - Tony Selliez