Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Vulcania : pour ses 15 ans, le parc d'attraction affiche ses ambitions

mardi 28 mars 2017 à 10:56 Par Jade Peychieras, France Bleu Pays d'Auvergne et France Bleu

La 15e saison vient de commencer à Vulcania, dans le Puy-de-Dôme. Après une belle entrée en matière, puis un gros passage à vide, le tournant ludique du parc semble avoir contenu l'hémorragie des visiteurs. Objectif désormais : conforter cette identité de parc à thème et booster les visites.

Pour fêter les 15 ans, un nouveau film d'animation sur les dinosaures sera diffusé.
Pour fêter les 15 ans, un nouveau film d'animation sur les dinosaures sera diffusé. - J. Chabanne

Les Roches, Saint-Ours, France

Cette année, Vulcania fête ses 15 ans. Pour l'occasion, le parc prévoit plusieurs rendez-vous tout au long de la saison : des expériences insolites avec le professeur Yapadrisk, du théâtre de rue avec la troupe Elixir, ou encore un nouveau film d'animation en 5D sur les dinosaures, "le Monde de Teino".

Tout semble aller pour le mieux à Vulcania. Ce qui n'a pas toujours été le cas. Après des débuts tonitruants (600 000 visiteurs à son lancement en 2002), le succès du parc s'est rapidement épuisé. En 2006, le nombre de visiteurs tombe à 218 000. Le parc éducatif, lancé par Valéry Giscard d'Estaing, est assez austère, "très scientifique et didactique", selon Grégory Mouillesseaux, le directeur de Vulcania, et "un peu élitiste". "Il a fallu se remettre en question", explique-t-il.

Vulcania passe alors en gestion privée. C'est le tournant : il devient un parc d'attraction ludique. "Les gens viennent pour passer un moment agréable, en famille ou entre amis, poursuit Grégory Mouillesseaux. Notre philosophie, c'est "apprendre en s'amusant", et ainsi éveiller la curiosité des visiteurs." Et le bilan est positif. En 2015, le compteur affiche 322 500 visiteurs, 340 000 en 2016. Le parc retrouve l'équilibre économique. Après un investissement initial de 120 millions d'euros, puis 26 millions d'euros au cours des dix dernières années, aujourd'hui, le parc affiche un chiffre d'affaires de 9 millions d'euros, un taux de rentabilité qui oscille entre 6% et 9% selon les années, et 57 salariés permanents. Depuis son ouverture en 2002, le parc a accueilli plus de 5 millions de visiteurs en tout.

Objectif : 500 000 visiteurs en 2030

Mais la bataille n'est pas terminée. Le contrat de gestion de la SEM Volcans a été renouvelé par le Conseil Régional, propriétaire du site, pour une période de 15 ans. La société devra faire face à de nouveaux défis : conforter l'identité de Vulcania dans l'univers des parcs à thème, qui fait aujourd'hui son succès, en développant de nouvelles attractions et animations, franchir un nouveau cap de fréquentation : 500 000 visiteurs en 2030, ou encore développer des séjours thématiques, en créant des hébergements "insolites".

Des financements publics

Pour cela, Vulcania pourra compter sur ses soutiens historiques (la Région, les quatre Départements que sont le Puy-de-Dôme, le Cantal, l'Allier et la Haute-Loire, Clermont-Communauté, mais aussi Michelin, Volvic, ou encore le Crédit Agricole). Mais à quelle hauteur ? "Dans les 15 prochaines années, les investissements se monteront 38,5 millions d'euros, détaille le directeur de Vulcania. Sur ces 38,5, près de 8 millions seront fournis par la Région".

Un investissement logique de la part de la Région, quand on sait qu'entre 2007 et 2016, l'impact économique cumulé de Vulcania en Auvergne représentera plus de 370 millions d'euros. Selon une étude, il devrait pointer à 960 millions d'euros sur la période 2017-2031. "Vulcania en tant que destination touristique incontournable de la région joue un rôle majeur dans l'attractivité touristique de l'Auvergne", confirme d'ailleurs Brice Hortefeux, vice-président du Conseil Régional et Président de Vulcania. Selon une étude commandée par la Région, en 2009, 52% des touristes qui se rendaient en Auvergne déclaraient être venus pour Vulcania, contre 40% en 2007. L'objectif est d'accentuer cette tendance.

Pour retrouver toutes les animations de la saison, rendez-vous sur www.vulcania.com