Économie – Social

Wiko, le constructeur marseillais de smartphone, va lancer son nouveau modèle

Par David Aussillou, France Bleu Provence et France Bleu lundi 20 mars 2017 à 6:24

Le Wim, le nouveau smartphone de Wiko
Le Wim, le nouveau smartphone de Wiko - Wiko

À Marseille, 200 personnes travaillent pour la deuxième marque de téléphone portable vendue en France. L'entreprise Wiko est installée dans le 7e arrondissement. Elle vient de présenter son petit dernier, le Wim, et continuer de recruter.

Le hall d'accueil est encore en travaux. Mais tout le reste grouille de monde. Sur 700 mètres carrés : trois étages de bureaux et quelques terrasses pour profiter d'une pause ou d'une réunion sous le soleil de Marseille. Moyenne d'age : à peine 30 ans.

Certains salariés rentrent de Barcelone ou le tout nouveau modèle, le Wim vient d'être présenté. Sa couleur, sa matière, sa forme ont été imaginés au troisième étage du bâtiment. C'est le travail de Sébastien Weber : "On a tout dessiné ici à Marseille. Du croquis du concept jusqu'aux pièces en trois dimensions. Et puis on a tout envoyé en Asie ou le téléphone est fabriqué".

Des salariés marseillais de Wiko - Aucun(e)
Des salariés marseillais de Wiko - Wiko

La chance de travailler à Marseille

Au deuxième étage, Lydia Castan est chargée de l'organisation des salons Internationaux. Elle appelle des Allemands, des Espagnols. "Quand ils comprennent que je suis à Marseille, ils disent qu'on a beaucoup de chance, dit elle. D'ailleurs ils aiment bien nous voir, surtout les Anglais."

Lydia a été la toute première salariée embauchée par Wiko à Marseille en 2011. Aujourd'hui, ils sont 200 dans cet immeuble. Certains viennent de très loin comme Annia Poulitch arrivée de Dubaï l'été dernier. Elle jongle tres facilement au milieu de ses collègues entre le français et l'anglais.

"Chez Wiko, il faut être démerdard !"

Apres cette jeune femme, d'autres petits nouveaux devraient arriver chez Wiko. L'entreprise veut recruter 36 personnes. Des designers, des juristes et des spécialistes des ressources humaines précise Françoise Ontino, la directrice de la Communication : "Pour travailler chez nous, il faut être dynamique, sans avoir peur du changement et être aussi démerdard, une sorte de couteau suisse."

Françoise Ontino, directrice de la Communication de Wiko - Aucun(e)
Françoise Ontino, directrice de la Communication de Wiko - Wiko

Wiko n'est peut être plus une start up provençale mais reste plus que jamais une entreprise marseillaise. Son dernier modèle de smartphone, le Wim sera sur le marché à partir de juin. Il sera vendu au prix de 399,99 euros.

La nouvelle sonnerie de Wiko