Économie – Social

Woippy : les projets immobiliers peuvent repartir autour de la gare

Par François Pelleray, France Bleu Lorraine Nord mardi 10 février 2015 à 18:39

Gare de triage.
Gare de triage. © Maxppp

Le périmètre de sécurité autour de la gare de triage de Woippy sera réduit, il reviendra à 350 mètres de rayon, alors qu’il était étendu à 2 700 mètres depuis deux ans. La sécurité a été améliorée afin de réduire les risques d'accidents des trains qui transportent des produits dangereux. Cela signifie la relance de nombreux projets immobiliers et commerciaux.

Il y a deux ans, ce périmètre de sécurité avait été élargi de 350 mètres à 2 700 mètres suite à une série d'incidents , à Woippy et ailleurs en France. Ce qui eu pour conséquence de geler de nombreux projets dans sept communes autour.

C’est un immense soulagement pour les maires de Woippy, Maizières-lès-Metz, Semécourt, La Maxe, Fèves, Norroy-le-Veneur, La Maxe et Plesnois.

À Woippy par exemple, un projet de camping revient d'actualité, tout comme un quartier d'une centaine de maisons à petit prix. A Maizières, une maison de santé était entre parenthèses ou encore des immeubles d'habitation.

Des projets perdus à Fèves

A Fèves, la moitié des parcelles d'un lotissement ne valaient plus rien. Avec cette réduction du périmètre de sécurité, elles pourront à nouveau trouver preneur. Mais la commune de Fèves a quand même perdu deux projets dans sa zone d'activité. « Il n’est pas toujours facile de faire patienter des entrepreneurs  » confesse le maire.

A La Maxe, un permis de construire a dû être refusé, mais aujourd’hui, le lotissement peut à nouveau s’étendre.

Pourquoi un périmètre de sécurité si grand ?

** Il y avait une série de 15 incidents en l'espace de quelques mois sur les quatre grandes gares de triage de France dont six à celle de Woippy. A chaque fois les pompiers se déplacent, c'est la procédure, mais c'est par principe de précaution. Des produits dangereux comme du chlore ou des carburants** passent par cet endroit et parfois s'y arrêtent.

Mais des travaux de sécurité ont été effectués, sur le freinage automatique ou encore contre les fuites des wagons.

Le périmètre de sécurité revient donc à 350 mètres et il pourrait même être encore réduit l'année prochaine.