Économie – Social

Yannick Francès, président de la FDSEA Dordogne : "aucun ministre ne mettra les pieds en Dordogne cet été"

Par Marie-Sylvie Prudhomme, France Bleu Périgord mardi 24 juin 2014 à 9:10

Yannick Francès de la FDSEA Dordogne, dans les studios de France-Bleu Périgord
Yannick Francès de la FDSEA Dordogne, dans les studios de France-Bleu Périgord © Radio France - Julien Corbière

Dans le cadre de la journée d'action des agriculteurs, Yannick Francès, président de la FDSEA Dordogne, annonce ce mardi matin sur France Bleu Périgord que les agriculteurs vont mettre en place "une taxe atterrissage" pour les ministres qui projetteraient de venir en Périgord cet été.

Dans toute la France ce mardi, les agriculteurs manifestent à l'appel de la FDSEA contre les nouvelles contraintes qui, estiment-ils, frappent leur profession. Dans leur ligne de mire notamment, le projet d'interdiction des épandages des pesticides à moins de 200 mètres des maisons.

** Ce mardi matin, invité de France Bleu Périgord, Yannick Francès, le président de la FDSEA Dordogne,  a mis en garde le gouvernement : "si nous n'obtenons pas gain de cause, aucun ministre ne mettra les pieds en Dordogne cet été. * Nous les bloquerons en mettant en place une taxe d'atterissage pour qu'ils ne puissent pas se pavaner sans se pencher sur nos problèmes".*

Les agriculteurs périgourdins rencontrent le directeur des services de l'agriculture cet après-midi à Bordeaux. Demain mercredi, ils devraient être reçus par le préfet de Dordogne.

Yannick Francès : "Si nous n'avons pas gain de cause, aucun ministre ne mettra les pieds en Dordogne cet été"

Partager sur :