Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

YelloPark à Nantes : "notre projet n'est pas seulement organisé autour d'un intérêt économique et pécunier"

mardi 28 novembre 2017 à 9:10 Par Marion Fersing, France Bleu Loire Océan

Le promoteur du projet YelloPark à Nantes, qui rassemble à la fois le nouveau stade et tout le quartier qui sera construit autour à la Beaujoire, était l'invité de France Bleu Loire Océan ce matin. Il assure tenir compte des remarques qui lui sont faites sur le projet.

Yoann Joubert, le promoteur du YelloPark (à gauche) aux côtés de Waldemar Kita, le président du FC Nantes
Yoann Joubert, le promoteur du YelloPark (à gauche) aux côtés de Waldemar Kita, le président du FC Nantes © Maxppp -

Nantes, France

La consultation autour du YelloPark, le nouveau stade et tout le quartier qui sera construit autour à la Beaujoire, est lancée sur internet. Pour autant, une partie des supporters du FC Nantes (À la nantaise et la Brigade Loire) dénoncent le manque de concertation autour de cet énorme projet. Ils regrettent que la possibilité de réaménager le stade de la Beaujoire n'ait pas été suffisamment étudiée. Le promoteur, Yoann Joubert, leur a répondu ce mardi matin sur France Bleu Loire Océan.

Nous sommes partis d'un pré-requis qui était la construction d'un nouveau stade

Faut-il construire un nouveau stade à Nantes ? C'est actuellement la question principale autour du projet YelloPark qui prévoit donc la construction d'une nouvelle enceinte de 40.000 places mais aussi de 1.500 à 2.000 logements, de commerces, de bureaux et de restaurants. "Nous sommes partis d'un pré-requis qui a été défini par le club et par la métropole et qui est la construction d'un nouveau stade", explique Yoann Joubert, le PDG du promoteur, Réalités. "Evidemment, on s'était posé la question, avec le club, de savoir si une réhabilitation de la Beaujoire était pertinente. Et le club a abouti à la conclusion que ça ne l'était pas. Donc, il ne nous paraissait pas pertinent de lancer la consultation sur cette question de la réhabilitation et du coût de la construction d'un nouveau stade".

Je ne souhaite pas que notre projet, qui va dans l'intérêt de la métropole, soit instrumentalisé

Pour autant, Yoann Joubert assure que certaines réflexions faites par les supporters sont aussi des sujets sur lesquels les porteurs du projet retravaillent actuellement. "La question de qui porte quelle partie du projet et est-ce que c'est l'intérêt du club d'être propriétaire ou non de l'actif, ça, on le réétudie." Ce qu'il regrette, en revanche, ce sont "les querelles qu'il y a entre le mouvement politique À la nantaise et le club. Je ne souhaite pas que notre projet, qui va dans le sens de l'intérêt de la métropole, soit instrumentalisé".

Mon intérêt à moi, c'est de faire ce qui coûte le moins cher. Et ce n'est pas de construire un stade neuf qui coûte le moins cher

Un projet qui n'est pas forcément le meilleur pour le promoteur qu'est Yoann Joubert, même s'il en est l'un des grands artisans avec Waldemar Kita, le prédisent du FC Nantes. "Économiquement, mon intérêt, ce n'est pas forcément un stade neuf, en tant qu'acteur de l'immobilier. Mon intérêt à moi, c'est de faire ce qui va coûter le moins cher. Et c'est pas forcément un stade neuf qui va coûter le moins cher. En revanche, ce qui rapporte le moins de revenus au club, c'est une réhabilitation. Et moi, je n'ai aucune difficulté à expliquer ma position pour expliquer que la conclusion à laquelle on est arrivé est une conclusion juste qui n'est pas seulement organisée autour d'un intérêt économique, pécunier, direct".