Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Yonne : la Maison France Services de Sergines inaugurée par la ministre de la Cohésion des territoires

-
Par , France Bleu Auxerre

Une partie du gouvernement Castex a fait le déplacement jeudi 27 août dans le nord de l'Yonne : accompagnée de trois secrétaires d'État, la ministre de la Cohésion des territoires Jacqueline Gourault est venue inaugurer la Maison France Services (MFS) de Sergines.

La ministre de la Cohésion des territoires Jacqueline Gourault était à Sergines (Yonne) ce jeudi 27 août pour inaugurer la Maison France Services du village, accompagnée de trois secrétaires d'État.
La ministre de la Cohésion des territoires Jacqueline Gourault était à Sergines (Yonne) ce jeudi 27 août pour inaugurer la Maison France Services du village, accompagnée de trois secrétaires d'État. © Radio France - Nicolas Fillon

Ne l'appelez plus Maison de Services au Public (MSAP), mais Maison France Services (MFS) ! À Sergines (Yonne), l'équipement, porté par la Communauté de Communes Yonne Nord (CCYN) et en place depuis 2013, a désormais une nouvelle appellation, ou plutôt label, initié par le gouvernement Philippe dès les premiers mois du quinquennat Macron.

"Maison France Services, c'est une sorte de montée en gamme par rapport à la Maison de Services au Public" détaille Jacqueline Gourault, la ministre de la Cohésion des Territoires venue inaugurer l'équipement icaunais en compagnie de trois secrétaires d'État, le local Jean-Baptiste Lemoyne (Tourisme), accompagné de Cédric O (Transition numérique) et de Joël Giraud (Ruralité). "Ce label répond à un cahier des charges, que nous avons travaillé avec les élus et les services publics comme la Maison de l'Emploi, la Caf, la Mutualité Sociale Agricole. Il doit permettre d'assurer à nos concitoyens une réponse à des questions qui les concernent sur leur retraite, leur vie quotidienne..."

À la MSF de Sergines, 1 287 habitants, n'importe quel citoyen peut réaliser ses démarches administratives du quotidien sans rendez-vous. Bien pratique à l'heure où les services publics désertent de plus en plus les territoires ruraux. Jeannine, une Serginoise, ne peut plus s'en passer. "Ça apporte beaucoup de choses !" s'exclame la sexagénaire. "Dedans, on a pas mal de services. On peut se renseigner sur les horaires des trains par exemple, être conseillé pour remplir nos feuilles d'impôts, poser une question par rapport à la retraite... Et puis il y a une Maison de Santé à côté. C'est quand même très utile !"

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Des Seine-et-Marnais à Sergines pour profiter de la Maison France Services

Un guichet unique où travaille Hervé Rota, animateur à la Maison France Services de Sergines. Un lieu plébiscité par les Serginois mais pas que, à l'entendre : "Paradoxalement, on a beaucoup de personnes qui viennent de Sens, de plus en plus ! On a même des gens de Seine-et-Marne qui se rendent chez nous. Ce sont des citoyens qui ont des mairies et des lieux d'accueil à côté de chez eux, mais il préfèrent venir à Sergines car ils sont très satisfaits du service proposé."

Et pour le maire de Sergines, André Pitou, cette Maison France Services est une aubaine : "Ça vient compléter le manque des services administratifs qui se sont éloignés. Mais ça vient compléter aussi des questionnements qui pourraient nous arriver en mairie, auxquels on ne pourrait pas répondre. Les MFS amènent des réponses ou, du moins, des clés pour contacter les bons services et ainsi obtenir les bonnes réponses aux problèmes qui se posent à nos concitoyens."

Une structure essentielle notamment pour les petits villages de campagne, insiste Joël Giraud, le nouveau secrétaire d'État à la ruralité. "La Maison de Services Au Public, devenue Maison France Services, c'est l'outil privilégié pour structurer le bourg-centre, explique-t-il. C'est encore mieux lorsque comme ici, c'est l'intercommunalité qui porte le dossier. Parce que, de fait, cela permet d'avoir des relations soit avec les autres mairies, soit avec d'autres antennes du service public, tout en permettant d'avoir une clé d'entrée sur tout le territoire."

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

"Il ne s'agit pas de remplacer la mairie !" - Joël Giraud, secrétaire d'État à la Ruralité

Des lieux "pluridisciplinaires" dixit Joël Giraud, une caractéristique qui fait selon lui la force des MFS. "Une personne s'y rend pour un problème particulier mais n'avoue pas forcément ce qui le tracasse le plus. J'ai souvent vu des gens venir pour une question liée à Pôle Emploi alors qu'en réalité se cache un souci plus profond, lié à la santé, à de l'addictologie ou autre. Mais à la Maison France Services, on peut les orienter en toute confidentialité vers des solutions adaptées à leurs problématiques personnelles. Et ça, je crois que c'est le plus grand service que l'on peut rendre aux citoyens."

Mais n'allez pas dire au secrétaire d'État en charge de la Ruralité que les Maisons France Services sont là pour prendre la place des mairies. Bien au contraire. "Il y a très longtemps, j'ai créé une Maison de Services au Public, et c'était déjà pour créer des services qui n'existaient pas sur le territoire, détaille Joël Giraud. Il ne s'agit pas de remplacer la mairie ! Les actes réglementaires en mairie se feront toujours, seulement, il faut bien qu'il y ait un lieu avec des agents pluridisciplinaires en situation d'apporter des réponses aux habitants. Ce n'est pas la même chose qu'en mairie, dont le rôle est l'animation de la démocratie locale. Donc, ces Maisons de Services au Public ne remplaceront jamais les mairies, ça les aidera simplement à mieux exister sur le territoire." 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

À l'issue de cette inauguration à Sergines, la ministre de la Cohésion des territoires Jacqueline Gourault en a profité pour réaffirmer l'objectif du gouvernement : mettre en place 2 000 Maisons France Services d'ici la fin du quinquennat, soit "au moins une par canton". Elle doit annoncer la semaine prochaine la création de 300 nouvelles MFS sur le territoire, qui s'ajouteront aux 534 déjà existantes en France.

Par ailleurs, la ministre a aussi inauguré un pylône de téléphonie mobile 4G à Bussy-en-Othe, zone blanche. Huit nouveaux sites de couverture ciblée de ce type seront déployés prochainement dans l'Yonne, soit 41 au total. "Nous sommes mobilisés sur le sujet, car le numérique doit être considéré comme l'eau et l'électricité il y a quelques années, et qu'on doit l'apporter à tout le monde en lien avec l'État, les collectivités et les opérateurs" a rappelé Cédric O, secrétaire d'État à la Transition numérique.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess