Économie – Social

Yonne : quand le boulanger du village est un distributeur automatique

Par Benoît Jacobo, France Bleu Auxerre et France Bleu lundi 18 janvier 2016 à 17:00

Une cliente retire une baguette du distributeur à Montigny-la-Resle
Une cliente retire une baguette du distributeur à Montigny-la-Resle © Radio France - Clara Guilliet

Le distributeur automatique de baguettes fonctionne depuis trois semaines à Montigny-la-Resle. Une solution pour palier l'absence d'artisan boulanger dans ce village de 600 habitants.

Pas d'odeur de pain chaud, pas de vitrine avec des gâteaux alléchants. Ici, sur la place de l'église de Montigny-la-Resle, le boulanger est un distributeur de baguettes automatique. Il fonctionne 7 jours sur 7 et 24h/24 depuis à présent trois semaines.

Reportage de Clara Guilliet

 

"Au moins on a du pain à tout moment" (Nicole, une cliente)

Cette boulangerie -sans boulanger- a déjà ses habitués. A la sortie des classes, les enfants se pressent pour récupérer leur baguette. Prix : un euro. "C'est plutôt bien. Au moins ça dépanne ceux qui n'ont pas de voiture !", sourit Tom, cartable sur le dos, une baguette à la main.  C'est effectivement pour dépanner que le distributeur a été installé : dépannage le dimanche quand le dépôt de pain est fermé, ou quand le trajet sur Auxerre semble trop long. Nicole vient chercher son pain tous les jours au distributeur : "au moins, on a du pain à tout moment, comme du pain frais. Avant, je congelais mon pain, ce n'était pas très pratique."

"C'est un petit plus" (Thierry Rameau, le fournisseur de baguettes)

Difficile encore d'établir un bilan chiffré, mais 100 à 120 baguettes sont stockées dans le distributeur et renouvelées quasi quotidiennement. "Ça dépend la demande et ce qui reste dans la machine", explique Thierry Rameau, le fournisseur de baguettes dont la boulangerie est installée à Héry à quelques kilomètres de là. Et pas question pour lui de voir une concurrence avec les boutiques : "dans les petites communes, il y a la moitié des boulangeries qui ferment. Là ça fait un petit plus. Le client qui va chercher une baguette dans la machine n'achète pas un croissant ou un gâteau, ce n'est pas la même vente". Thierry Rameau qui, malgré le distributeur, continue sa tournée dans les communes environnantes.

Le distributeur de baguettes, une présence qui pose question à certains