Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Yonne : une centaine de postes en alternance dans l'industrie toujours à pourvoir

-
Par , France Bleu Auxerre

Avis aux aspirants soudeurs, réparateurs de machines industrielles ou usineurs... Le pôle formation 58-89, situé à Auxerre et Nevers, est à la recherche de dizaines de jeunes pour ses formations et ses entreprises. Des postes encore vacants, la faute souvent à la mauvaise image de ces métiers.

Des portes ouvertes ont été organisées par le pôle formation 58-89 à Auxerre
Des portes ouvertes ont été organisées par le pôle formation 58-89 à Auxerre © Radio France - Soisic Pellet

Auxerre, France

La rentrée est passée, et pourtant... Au pôle formation 58-89, situé notamment à Auxerre et à Nevers, certaines classes sont loin d'être remplies. Ici, les formations se font en alternance mais "il y a encore beaucoup de postes vacants dans nos entreprises partenaires" explique Sébastien Guilbert, en charge des études supérieures. 

Un poste sur deux vacant 

A chaque rentrée, certains secteurs, comme la maintenance, les métiers de chaudronniers ou d'usineurs, ont vraiment du mal à trouver de la main d'oeuvre. "En maintenance par exemple, on a 30 places de disponible mais seulement une quinzaine de jeunes maximum qui sont motivés", selon Sébastien Guilbert, responsable des études supérieures au pôle formation

180 postes étaient encore à pourvoir au début de la semaine. Certains ont trouvé preneurs mais pas tous. Le pôle formation a donc décidé d'organiser des portes ouvertes, les dernières de la saison, pour tenter de recruter. 

Une dizaine d'annonces comme celle-ci sont affichées dans les locaux du pôle formation  - Radio France
Une dizaine d'annonces comme celle-ci sont affichées dans les locaux du pôle formation © Radio France - Soisic Pellet

Mal payés, salissants et trop physiques

Le problème de ces métiers : leur image, pas vraiment reluisante dans l'esprit de beaucoup de jeunes. "Fatiguant, mal payé, le travail à la chaîne, un peu rude, le fait qu'on se salit énormément... Voilà, c'est un peu tous les clichés qui perdurent" détaille Côme Guilloux, qui s'occupe des formations initiales, juste après le bac. "Mais ce n'est plus si vrai. Les métiers évoluent, se modernisent avec les nouvelles technologies donc c'est beaucoup plus agréable comme travail" assure-t-il. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu