Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Yonne : des contrôles pour vérifier le tri des déchets dans les entreprises

-
Par , France Bleu Auxerre

Ils vérifient que les entreprises trient correctement leurs déchets : les services de l'Etat opèrent des contrôles jusque fin juin dans des magasins de l'Yonne pour identifier les failles dans les circuits de recyclage. De nombreux professionnels connaissent mal leurs obligations en la matière.

Les agents de la DREAL opèrent des contrôles dans une trentaine d'entreprises de l'Yonne jusque fin juin
Les agents de la DREAL opèrent des contrôles dans une trentaine d'entreprises de l'Yonne jusque fin juin © Radio France - Morgane Heuclin-Reffait

Dans la poubelle des déchets "classiques", non-recyclables, quelques papiers et du plastique : à l'arrière d'une enseigne culturelle à Auxerre, Isabelle d'Aubuisson, responsable interdépartementale de la DREAL (Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement) fait le tri. Elle vérifie le respect de la réglementation pour le tri des biodéchets.

"Il faudrait ressortir matière par matière et installer une benne spécifique pour le plastique", lance-t-elle. A ses côtés, le directeur du magasin prend note : "on avait lancé un processus de recyclage pour les papiers car on en jette beaucoup mais le confinement a tout retardé, explique-t-il. En revanche, le plastique, non. Je ne savais pas s'il pouvait être récupéré lorsqu'il y a du scotch dessus ou qu'il est accroché aux cartons", reconnait-il. 

Une méconnaissance de la réglementation

"On fait avant tout de la pédagogie, insiste Isabelle d'Aubuisson. Il y a deux ans, on a constaté qu'on avait beaucoup de déchets recyclables dans nos centres d'enfouissement, alors _on remonte la chaîne petit à petit jusque chez les producteurs. Ils sont peu informés_. La réglementation sur la valorisation des déchets ne cesse de se renforcer"

"Il y a une forte volonté des enseignes de trier leur déchets à la source, mais il y a une méconnaissance de la réglementation et peu de traçabilité, ajoute Marjorie Déra, stagiaire à la DREAL pour coordonner les contrôles en Bourgogne-Franche-Comté. On a déjà fait des contrôles dans une dizaine de sites, et _il y a chaque fois du tri de déchets, on ne peut pas dire qu'on part de rien_".

Manque d'informations sur ce que deviennent les déchets

Si le magasin paie bien un prestataire pour gérer la valorisation des déchets cartons par exemple, le directeur n'a en revanche aucune précision sur ce qu'ils deviennent ensuite. "Il faut qu'on demande les informations pour les avoir, on ne sait pas à quel point on réduit notre impact sur la nature, lance-t-il. _On fait un effort en amont, ce serait dommage d'apprendre que ces efforts sont vains_, ce suivi est très important"

"Ce n'est pas normal, lance Marjorie Déra. Les prestataires qui s'occupent de la valorisation sont censés donner des détails sur ce qu'il advient des déchets sans qu'il faille faire de réclamation". Le contrôle des entreprises sert donc aussi à renseigner les directeurs de sites sur les obligations d'information de la part de leurs prestataires.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess