Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Yssingeaux : les commerces non alimentaires du centre-ville vont rester ouverts

Le maire d'Yssingeaux a pris un arrêté autorisant les commerces non alimentaires du centre-ville a rester ouverts pendant la période de confinement.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Maxppp - Philippe Vacher

"Jusqu'à que l'égalité de traitement soit rétablie". Voilà le principal motif de l'arrêté municipal pris par le maire d'Yssingeaux ce vendredi. L'édile a en effet décidé de permettre aux commerces non alimentaires de son centre-ville de rester ouvert malgré les consignes du gouvernement pendant la période de confinement (30 octobre - 1er décembre).

Pierre Lioger explique dans son arrêté que les rayons non essentiels des supermarchés et hypermarchés restant ouverts, ils créent une concurrence déloyale avec les commerces de son centre-ville dont "50% ont disparu ces dernières années".

La préfecture de Haute-Loire a demandé à Pierre Liogier de retirer son arrêté. Face à son refus, elle va déposer un recours devant le tribunal administratif. La préfecture appelle également les commerçants "à la responsabilité et au respect dû à la loi, en n’ouvrant pas les établissements que le décret du 29 octobre 2020 a prescrit de fermer".

D'autres mairies de Haute-Loire joignent le mouvement

Le maire du Puy-en-Velay, Michel Chapuis, vient lui aussi de prendre un arrêté afin de permettre l'ouverture, pour ce samedi 31 octobre après-midi uniquement, des commerces non alimentaires de sa ville. Il justifie cette décision au nom de la "rupture d'égalité de traitement entre les supermarchés et les commerces non alimentaires" du Puy-en-Velay.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess