Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

11 novembre : les jeunes Corses entretiennent le devoir de mémoire dans les écoles

samedi 11 novembre 2017 à 7:09 Par Maxime Becmeur et Pierre-Louis Sardi, France Bleu RCFM

On célèbre ce samedi 11 novembre le 99e anniversaire de l'Armistice de la Première guerre mondiale. Un conflit qui a causé la mort de 9 millions de personnes et fait plus de 8 millions d'invalides. En Corse, depuis 2006, les élèves du primaire participent à un devoir de mémoire.

A l'occasion de la célébration du 99e anniversaire de l'Armistice de la Première guerre mondiale, les jeunes Corses entretiennent le devoir de mémoire dans les écoles.
A l'occasion de la célébration du 99e anniversaire de l'Armistice de la Première guerre mondiale, les jeunes Corses entretiennent le devoir de mémoire dans les écoles. © Maxppp - France Bleu RCFM

Corse, France

Sur 45.000 Corses mobilisés, notamment au sein du 173e Régiment d'infanterie, 12.000 ne sont jamais revenus de la Première guerre mondiale. Ce samedi 11 novembre, un peu partout en Corse, plusieurs cérémonies du souvenir auront lieu au pied des monuments aux morts.

Le devoir de mémoire est également entretenu dans les écoles, à travers par exemple le concours national lancé en 2006 auprès de élèves de CM2. Le principe : les enfants doivent retracer la vie d'un soldat dont le nom est inscrit sur un monument aux morts quelque part en Corse.

Ce travail, à la fois artistique et de recherches, a permis aux écoles d'Alagajola, de Cardo, de Ghisonaccia, de Sainte-Lucie de Moriani et Jean-Toussaint Desanti de Bastia d'être primées cette année.

"Les élèves ont dû rechercher des souvenirs qui retracent la vie d'un soldat, raconte Jeannine Vittori, conseillère pédagogique en art plastique pour la Haute-Corse. Cela peut-être par exemple sa fiche militaire, une lettre, un document familial ou privé. A partir de ces éléments-là, les élèves ont essayé d'imaginer ce que pouvait ressentir ce soldat. Nous avons travaillé sur des soldats très jeunes, d'une vingtaine d'années. Ils ont pu ainsi réaliser la dureté de la guerre, en faisant des comparaisons avec leur propre vie."

Jeannine Vittori, conseillère pédagogique en art plastique pour la Haute-Corse, en charge de ce devoir de mémoire.