Éducation

Sandrine Claude (FCPE 90) :"Il faut apaiser le discours sur la sécurité à l'école"

Par Hajera Mohammad, France Bleu Belfort-Montbéliard mercredi 31 août 2016 à 9:09

La sortie de classe des élèves du collège Bartholdi à Belfort
La sortie de classe des élèves du collège Bartholdi à Belfort © Maxppp -

A la veille de la rentrée scolaire, les directeurs des écoles, collèges et lycées peaufinent les dernières règles de sécurité à mettre en place dans les établissements. Avec la menace terroriste, il ont dû faire des efforts pour assurer une sécurité maximale. Certains parents sont inquiets.

Malgré l'inquiétude sensible chez certains parents sur la sécurité dans les établissements scolaires, Sandrine Claude, présidente de la FCPE dans le Territoire de Belfort se veut rassurante :"La plupart des mesures de sécurité annoncées étaient déjà appliquées depuis un bon moment en théorie" . Invitée la veille de la rentrée sur France Bleu Belfort Montbéliard, la représentante des parents d'élèves rappelle que "la formation aux premiers secours, existait déjà pour certains élèves de 3e, cette fois-ci, tous les élèves y auront droit. Ils sont tous à égalité". Parmi les mesures annoncées également, l'interdiction de se garer devant les écoles, des nouvelles sirènes d'alarme dans les établissements et surtout un nouvel exercice de sécurité pour les élèves. Ils vont apprendre à se confiner, se protéger en cas d'attaque terroriste dans l'enceinte de l'école, du collège ou du lycée.

On appelle les parents à la vigilance"

"'On appelle les parents à la vigilance" ,mais pas question d'entretenir une psychose. La crainte de la présidente de la FCPE, c'est qu'on en fasse trop et qu'on parle trop de cette menace terroriste. Il peut y avoir un effet anxiogène pour les parents et les élèves qui ont besoin d'être rassurés.

Sandrine Claude (FCPE 90) :"Il faut apaiser le discours sur la sécurité à l'école"

La sécurité sera maximale aussi dans les collèges et les lycées. "Il y aura des bacs de fleurs devant l'entrée de mon lycée pour bloquer une voiture qui tenterait de foncer sur les élèves devant" explique Sébastien Vieille, professeur dans un lycée à Montbéliard et responsable du syndicat enseignant SNALC dans le Doubs. Il était l'invité de France Bleu Belfort Montbéliard également. L' occasion de revenir sur la pré-rentrée des professeurs ce mercredi, marquée par la mise en place de la réforme des collèges. Une réforme toujours dénoncée par certains syndicats qui appellent à faire grève, le 8 septembre prochain, pour la dénoncer.

Sébastien Vieille, représentant du SNALC dans le Doubs "Il n'y a pas de pas de fond dans cette réforme du collège"

Partager sur :