Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Baccalauréat 2018 : 20.500 candidats dans les starting-blocks en Alsace

dimanche 17 juin 2018 à 18:10 Par Corinne Fugler, France Bleu Alsace

20.500 jeunes passent le bac en Alsace cette année. La moitié des candidats est scolarisée dans l'enseignement général. Près de 5.700 jeunes passent un bac professionnel, 4.100 tentent le bac technologique. Des épreuves qui se déroulent dans un contexte de grève à la SNCF.

Un retard d'une heure est toléré pour les épreuves écrites du baccalauréat
Un retard d'une heure est toléré pour les épreuves écrites du baccalauréat © Maxppp - Nicolas Kovarik

C'est un chiffre qui progresse chaque année: le nombre de candidats au bac dans notre région. On compte 20.516 inscrits cette année en Alsace, c'est près de 5% de plus que l'an dernier. En effet, en 2017, 19.596 candidats se sont présentés aux épreuves du baccalauréat, un chiffre qui était en légère hausse déjà par rapport à 2016. Pour expliquer cette progression, les démographes invoquent le "baby-boom"de l'an 2000.

La moitié de ces futurs bacheliers est scolarisée dans l'enseignement général. Ces 10.700 candidats sont inscrits dans les séries "économiques et sociales", littéraire ou scientifique. 5.679 jeunes tentent cette année un bac professionnel, 4.137 jeunes passent un bac technologique. Il y aussi l'Abibac, le bac franco-allemand qui mobilise cette année 415 candidats. 

La SNCF coopérera avec les centres d'examens  - Maxppp
La SNCF coopérera avec les centres d'examens © Maxppp - Alexandre Marchi

Les épreuves anticipées du baccalauréat débutent également ce lundi 18 juin 2018, avec le français, aujourd'hui, pour 14.060 élèves de première. 8.000 correcteurs et examinateurs seront sur le pont pour encadrer et valider les épreuves, organisées dans 104 centres d'examen. Cette année, le plus jeune candidat est âgé de 15 ans, il est bas-rhinois, inscrit en série S du baccalauréat général. Le vétéran est un Haut-rhinois de 59 ans, il tente un baccalauréat professionnel. Les filles représentent 56% des effectifs.

Des "gilets rouges" en gare pour assister les candidats dans leurs déplacements

Avant de découvrir les sujets, candidats et examinateurs vont devoir rallier les 104 centres d'examens. Trouveront-ils des trains? Ce sera leur première épreuve, puisque les cheminots sont appelés à faire grève ce lundi. La SNCF s'est engagée à faciliter les déplacements en début de matinée. Elle a veillé à programmer les trains les plus stratégiques. Ainsi, 27 trains sont "garantis" en Alsace. Elle a aussi prévu des moyens de substitution, bus ou taxis, pour acheminer les candidats vers les centres d'examen. Les effectifs de gilets rouges ont été renforcés, en gare. Ils seront à l'écoute des candidats, prêts à les orienter vers le bon mode de transport. Ils pourront aussi prévenir les chefs de centre en cas de gros retards. En cas de gros retard de train, les responsables des centres d'examens seront avertis et un retard d'une heure maximum sera toléré.

Smartphones interdits

Au delà d'une heure de retard, les candidats seront considérés comme absents. Les retardataires ne pourront pas plancher au-delà de l'horaire prévu. Comme d'habitude, les portables sont interdits. Depuis 2013, les centres d'examen disposent de "détecteurs d'ondes", pour repérer les objets connectés. Les calculatrices sont autorisées, sauf indication contraire. Et bien sûr, il est interdit de copier sur ses voisins! Enfin, n'oubliez pas d'emporter une pièce d'identité.

Les résultats seront publiés à partir du 6 juillet 2018.

Pendant les épreuves, la plateforme Parcoursup hiberne. Luc Launay, directeur départemental de l'Education nationale