Éducation

Vingt jeunes préparent leur rentrée à Courseulles

Par Marc Vantorhoudt, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) mardi 30 août 2016 à 8:00

Vingt enfants âgés de 10 à 11 ans participent au stage de pré-rentrée.
Vingt enfants âgés de 10 à 11 ans participent au stage de pré-rentrée. © Radio France - Marc Vantorhoudt

Se préparer pour mieux aborder la rentrée de cette année en 6e. C'est l'objectif pour vingt enfants du quartier de la Guérinière à Caen. Au programme des mathématiques et du français pour se remettre à niveau avec quatre enseignants. Et des activités de plein air pour finir les vacances en beauté !

La rentrée est presque déjà là, et ces 20 élèves venus de la Guérinière à Caen appréhendent un peu l'arrivée dans la cour des grands, au collège. Face aux difficultés du passage en 6ème, la ville de Caen organise pour ces élèves fragiles sur le plan scolaire une préparation au collège. Cette "prépa" se déroule à Courseulles-sur-Mer, à une vingtaine de kilomètres de Caen, sur le littoral normand. Au programme, des révisions en mathématiques et en français avec des professeurs et instituteurs volontaires le matin, et des activités ludiques l'après-midi, comme de l'équitation et de l'accrobranche.

Deux classes sont été mises à disposition des élèves et leurs professeurs au centre les Esnèques de Courseulles. - Radio France
Deux classes sont été mises à disposition des élèves et leurs professeurs au centre les Esnèques de Courseulles. © Radio France - Marc Vantorhoudt

Un stage pour apprendre la prise de risques

Pour certains c'est la première fois de l'été qu'ils partent en vacances. Et il a fallu s'habituer parfois à des conditions de vie radicalement différentes de la maison. "C'est difficile parce que c'est la première fois que je pars tout seul aussi longtemps, raconte Bryan. Ça fait un petit peu peur au début, mais quand on voit que l'on n'est pas tout seul ça rassure."

C'est la première fois que je pars aussi longtemps sans mes parents".

"C'est bien différent de ce qu'ils connaissent à la maison, précise Catherine de Smet, coordinatrice du Réseau d'éducation prioritaire de la Guérinière, qui organise ce stage. D'autant qu'ici ils n'ont pas de portable, et n'ont pas le droit de regarder la télé." L'objectif du stage est surtout de progresser en autonomie.

Reportage en classe avec les enfants

"Ils pratiquent également beaucoup d'activités qu'ils n'ont jamais connues avant. Ils sont ici pour prendre des risques", poursuit la formatrice. L'équitation, notamment, a créé quelques difficultés. "Je n'ai pas voulu monter sur le cheval parce que j'ai peur du vide", explique Julien. Une peur qu'il devra encore dominer l'après-midi du lundi, puisqu'une sortie accrobranche est au programme.

Surmonter les difficultés scolaires

"Ce n'est pas que scolaire, c'est aussi retrouver un bon rythme de sommeil, bien manger... des éléments essentiels pour réussir son année scolaire.", analyse Catherine de Smet.

Catherine de Smet, coordinatrice du réseau d'éducation prioritaire de la Guérinière, organisatrice du stage

Pour assurer les cours, 2 institutrices et une professeur de collège. "C'est important de connaître les élèves et que eux aussi nous connaissent. Mais c'est aussi important de travailler ensemble dans un autre contexte que l'école. On a plus de temps pour approfondir et répondre aux questions", analyse Clotilde Buhours, institutrice.

"Pour la plupart, ce sont des élèves fragiles sur le plan scolaire. On constate par exemple que de plus en plus d'élèves maîtrisent mal la lecture à leur entrée en 6ème", précise Catherine Girondel, professeur de français au collège Guillaume de Normandie de la Guérinière où iront les élèves à la rentrée.

Pour remédier aux difficultés des élèves les professeurs organisent des exercices, comme créer de nouveaux mots à partir d'images pour travailler lecture et écriture, ou des problèmes de mathématiques qui permettent de réviser les enseignements du CM2.

Clotilde Buhours résout un problème de mathématiques avec les élèves.  - Radio France
Clotilde Buhours résout un problème de mathématiques avec les élèves. © Radio France - Marc Vantorhoudt

La principale difficulté à l'entrée en 6ème n'est pas dans les matières scolaires. C'est de changer de système : l'organisation du cartable, de l'agenda, de l'emploi du temps.

"Pour certains, ils sont rassurés de savoir que je suis professeure au collège, poursuit l'enseignante. Les premiers jours c'est vers moi qu'ils se tournent quand par exemple ils sont perdus et cherchent leur salle. Le plus difficile lors de l'arrivée au collège, c'est le changement de système : changer de salle à chaque cours, gérer son cartable..." Tout aussi difficile : passer d'une petite école comme la Reine Mathilde où l'on compte 271 élèves, et où l'on est le plus grand, pour arriver dans un établissement avec 800 élèves, où l'on sera les plus petits.

Les élèves ont décoré les agendas que les professeurs leur offrent pour la rentrée. - Radio France
Les élèves ont décoré les agendas que les professeurs leur offrent pour la rentrée. © Radio France - Marc Vantorhoudt

Fin du stage mardi dans l'après-midi. Les enfants retrouvent alors leurs parents, qui sont réunis avec les professeurs pour répondre aux dernières questions et inquiétudes avant la rentrée.

Partager sur :