Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Les parents d'élèves du Rouz pédalent pour réclamer une classe supplémentaire.

mercredi 11 novembre 2015 à 13:11 Par Leila Mechaouri, France Bleu Breizh Izel et France Bleu

Les parents d'élèves de l'école du Rouz à Concarneau restent mobilisés. Ils organisent ce mercredi un périple de 239 km à vélo jusqu'au rectorat à Rennes.

Les parents d'élèves du Rouz font 239 km à vélo jusqu'au rectorat à Rennes.
Les parents d'élèves du Rouz font 239 km à vélo jusqu'au rectorat à Rennes. © Radio France - Leïla Méchaouri

Concarneau, France

239 kilomètres à vélo, cela peut paraître ambitieux pour ceux qui ne sont pas des as du pédalage ! Et pourtant, c'est le défi que se sont lancé trois parents d'élèves du Rouz, partis de Concarneau ce mercredi ... Direction le rectorat, à Rennes, où ils doivent accrocher 239 dessins d'enfants. Un périple tout en symbole, puisque les 239 km et les 239 dessins, correspondent aux 239 enfants inscrits cette année à l'école du Rouz... Une centaine de parents et d'enfants étaient présents au départ de la dizaine de cyclistes qui comptent avaler tous les kilomètres jusqu'à Rennes (d'autres ne feront qu'une partie du chemin).

défendre notre idée de l'éducation" - Alexandre, cycliste en herbe et père d'un élève de CE1

Avec ce "Rouzistour", les parents d'élèves réclament, une nouvelle fois, l'ouverture d'une 10e classe, fermée en juin dernier. L'arrivée est prévue ce jeudi à 11 heures au rectorat, après deux escales à Carhaix et à Montauban-de-Bretagne. Parmi les trois papas courageux, Alexandre Fresne, qui n'a plus fait de vélo depuis 10 ans, avoue qu'il n'est "pas très serein". Mais pour ce père d'un élève de CE1, le jeu en vaut la chandelle : "c'est défendre, par le biais de l'effort et des kilomètres avalés, les enfants, la classe, et notre idée de l'éducation aujourd'hui".

Une centaine de amnifestants sont venus soutenir les cyclistes sur le départ. - Radio France
Une centaine de amnifestants sont venus soutenir les cyclistes sur le départ. © Radio France - Leïla Méchaouri

On fourmille d'idées" - les parents d'élèves

Deux mois après la rentrée, les parents d'élèves continuent à faire parler d'eux, après avoir lancé une petite annonce sur le site Leboncoin, organisé un "job dating" pour recruter un professeur, et surtout, ouvert une classe sauvage. Et si l'Inspection académique ne répond toujours pas à leurs attentes, ils assurent qu'ils n'en resteront pas là. "On fourmille d'idées, précise le secrétaire de l'association. Soit par des actions qui vont mobiliser beaucoup de monde, ou d'autres qui, en un simple clic, risquent de faire beaucoup de bruit".